Georges-Louis Bouchez nous raconte comment il a terminé dans un mur à 150 km/h à Spa-Francorchamps: «J’étais en bagarre avec une autre C1...»

Dimanche après-midi, Georges-Louis Bouchez (photographié ici près de sa voiture endommage) était sur le circuit pour rassurer son équipe.
Dimanche après-midi, Georges-Louis Bouchez (photographié ici près de sa voiture endommage) était sur le circuit pour rassurer son équipe. - DR

Fan de course automobile qui rêvait de devenir pilote de F1, le président du MR Georges-Louis Bouchez participait ce week-end aux 24 heures 2CV à Spa-Francorchamps, au volant d’une Citroën C1. Mais lors de son 2e relais et alors que son petit bolide effectuait une jolie remontée dans la première moitié du classement, un accrochage par l’arrière l’a propulsé hors de la piste.

Conduit à l’antenne médicale du circuit, où il se plaignait de douleurs aux genoux et aux cervicales, Georges-Louis Bouchez a été évacué au CHR de Verviers pour des examens complémentaires, qui se sont révélés rassurants. Le pilote a quitté l’hôpital à 4 heures du matin.

« Je vais bien, ne vous tracassez pas ! », nous dit-il ce dimanche après-midi, malgré plusieurs bleus.

Le Président du MR nous raconte en détail ce qu’il s’est passé: « J’étais en bagarre avec une autre C1... »

Notre sélection vidéo