Abonnez-vous pour 1€

Mauvaise surprise pour Alicia en voulant modifier un vol: «Je ne voyagerai plus jamais avec Ryanair»

Mauvaise surprise pour Alicia en voulant modifier un vol: «Je ne voyagerai plus jamais avec Ryanair»

Il y a quelques semaines, nous vous avions relayé l’histoire d’Ursula, une Irlandaise, qui, après avoir appris que les mesures sanitaires rendraient sa vie impossible sur son lieu de vacances, avait demandé à sa banque de mettre fin à une transaction après avoir acheté des billets pour un vol Ryanair.

Une pratique « illégale », selon Ryanair, puisque le vol avait malgré tout eu lieu et que ses billets étaient non remboursables. La compagne aérienne irlandaise ne veut donc plus d’elle sur ses vols tant qu’elle n’a pas versé les 210 euros que lui avaient coûtés ses billets.

Et il semble bien que de nombreux clients soient dans le même cas et utilisent cette procédure dite de « chargeback » pour récupérer leur argent. En Europe, cette possibilité permet à un consommateur qui a payé par carte bancaire de revenir sur son ordre de paiement en cas de manquement d’un professionnel, et d’être remboursé directement et gratuitement par la marque de sa carte bancaire ou sa banque.

Dernier exemple en date, Alicia, une Britannique de 57 ans. En juin 2020, elle avait déboursé près de 450 euros pour des billets pour elle, sa soeur et son beau-frère jusqu’à Malaga. Ce vol avait été annulé, et Alicia avait demandé un remboursement des billets. Mais, sans nouvelle de la part de Ryanair, elle a finalement réclamé un voucher, histoire d’être sûre de ne pas perdre son argent. « J’ai essayé de les contacter mais personne n’a jamais répondu à mes appels. Pourtant, j’ai passé des heures au téléphone », a-t-elle expliqué au Mirror.

Finalement, Alicia avait (re)réservé un vol pour le mois d’août. Sauf qu’entre-temps, le gouvernement britannique avait modifié les règles de quarantaine pour les Britanniques revenant d’Espagne. Résultat, Alicia a voulu, une nouvelle fois, annuler ces vacances en famille. Elle a alors demandé à sa banque de bloquer l’argent. Lorsqu’elle a appris que ce n’était pas autorisé, elle est retournée sur son compte sur le site de Ryanair pour modifier (une nouvelle fois) son vol. Sauf qu’il était trop tard, et son compte est, depuis, bloqué ! Pire, elle ne peut plus voyager avec Ryanair tant qu’elle n’a pas remboursé les 450 euros promis à la compagnie aérienne : « S’ils n’enlèvent pas ça de mon compte, je ne voyagerai plus jamais avec Ryanair… », déplore-t-elle, furieuse.

Un porte-parole de Ryanair a confirmé auprès du Mirror que le cas d’Alicia, qui est un peu particulier, serait examiné. Mais celui-ci a également expliqué que « durant la pandémie, des milliers de vols Ryanair ont été annulés et que toutes les personnes qui voulaient un remboursement l’ont reçu directement via Ryanair ». Certains voyageurs ont toutefois tenté de bloquer l’argent via leur banque alors que le vol qu’ils avaient réservé avait bien eu lieu et était non remboursable : « Ces personnes devront payer leur dette envers Ryanair avant de pouvoir à nouveau voler avec nous ».

Vous voilà prévenus…