Un jeune violeur supposé «mort» retrouvé à Liège: il avait forcé un mineur d’âge souffrant d’un retard mental à lui faire une fellation

La «mort» de Tony avait été déclarée par son petit ami à la mairie de Morsang-sur-Orge.
La «mort» de Tony avait été déclarée par son petit ami à la mairie de Morsang-sur-Orge. - Mairie de Morsang

Tony, un Français âgé de vingt-deux ans a été interpellé à Liège par la police. On le sait seulement aujourd’hui car cet individu, originaire du département de l’Eure-et-Loir vient d’apprendre que sa demande de remise en liberté a été refusée par la chambre de l’instruction de Versailles (Yvelines).

Son histoire est incroyable car, quand les policiers belges ont procédé à une simple vérification, l’été dernier, ils ont découvert que ce Tony était non seulement sous le coup d’un mandat d’arrêt européen mais, surtout, qu’il était déclaré… mort  !

Le délinquant récidiviste a été accusé de viol sur un mineur d’âge souffrant d’un retard mental et d’épilepsie

► « Je pensais que j’allais prendre de la taule » : voici comment Tony a réussi à se faire passer pour mort