Abonnez-vous pour 1€

Plusieurs automobilistes risquent une amende de 116 euros en allant à la pompe à essence: «Ils sont à l’arrêt sur la piste cyclable ou sur la route»

Illustration
Illustration - Belga image

Depuis plusieurs semaines, certaines de nos pompes à essence sont prises d’assaut par des automobilistes néerlandais qui viennent dans notre pays pour faire le plein. Un nouveau type de tourisme qui s’explique par des prix bien plus élevés dans les stations-service aux Pays-Bas que chez nous.

Aux abords de la frontière, on assiste donc à des scènes récurrentes : de longues files formées par des véhicules immatriculés aux Pays-Bas aux abords des pompes à essence. Des situations jugées dangereuses puisque certaines zones de police ont décidé de passer à l’action. C’est le cas à Lommel, notamment sur la Luikersteenweg. « Il y a des files d’attente régulières ici. Cela implique que les voitures sont à l’arrêt sur la piste cyclable ou même sur la route », explique le porte-parole au Laaste Nieuws. Celui-ci ajoute que des actions répressives sont menées.

Les Néerlandais qui veulent faire des économies pourraient donc repartir avec une mauvaise surprise puisqu’ils s’exposent à une amende de 116 euros. Mais seulement si cela implique une situation dangereuse ! Il est bon de rappeler que cela vaut également pour tous les citoyens belges qui provoqueraient de tels désagréments.