Une vaste fraude au «Smishing» a été résolue à Liège: pas moins de deux millions d’euros auraient été volés à plus de 160 victimes!

Une vaste fraude au «Smishing» a été résolue à Liège: pas moins de deux millions d’euros auraient été volés à plus de 160 victimes!
S.B.

Achraf E., 35 ans, marocain d’origine et ne disposant pas de titre de séjour, doit répondre de sa participation à une vase fraude au « Smishing ». S’il n’est pas à la tête de ce réseau international, ce génie de l’informatique aurait permis, par ses compétences, de détourner auprès de plus de 160 victimes en Belgique, dont pas mal de personnes domiciliées en région liégeoise, un total de deux millions d’euros ! Cela pour le compte de l’organisation, dont le Q.G. serait situé au Maroc, piloté par un certain Zouhair El Khaoud.

Le « smishing », ou « SMS fishing » consiste à envoyer à la victime, choisie parmi des listes pouvant être acquises sur le « dark web », un SMS les alertant d’une pseudo fraude ou d’une erreur. Pour cela, ils se présentent sous un nom de marque bien connue et tout est fait pour que les victimes ne se méfient pas. Le phénomène est tellement répandu dans notre pays que le parquet fédéral a décidé de se saisir de l’enquête, et la PJF de Liège a été appelée pour son expérience en la matière.

>> Grâce à des écoutes téléphoniques, un homme a été perquisitionné  : une quinzaine de cartes SIM avaient été retrouvées chez lui  !

>> Dans le dossier examiné ce mercredi, il y a eu deux vagues de victimes