Caroline Margeridon («Affaire conclue») se confie sur Pierre-Jean Chalençon: «Il s’est pris pour une star», «Il m’a vraiment déçue»

Exclusif
Caroline Margeridon («Affaire conclue») se confie sur Pierre-Jean Chalençon: «Il s’est pris pour une star», «Il m’a vraiment déçue»
Isopix

Caroline est un amour mais quand on trahit sa confiance, il n’y a pas de pardon, que l’on soit sa maman ou Pierre-Jean Chalençon : « Ça m’inquiète. J’étais déjà comme ça toute petite. C’est une manière de me protéger. Quand j’aime quelqu’un, j’irai dans la minute au bout du monde pour l’aider. Mais le jour où il tombe de mon cœur, c’est fini. Je ne peux pas le contrôler. » Il n’y a ainsi pas un mot sur Chalençon dans le livre…

« Il m’a vraiment déçue. Il a été dire à la presse qu’on était des amis de trente-cinq ans – la réalité, c’est que quand j’étais petite, je passais mon temps chez Chantal Goya et Jean-Jacques Debout, qui habitaient près d’Honfleur. Quand bien après, je rencontre Pierre-Jean à ‘Affaire Conclue’, il me tombe dans les bras en me disant : ‘On se connaît depuis toujours.’ Comme j’étais étonnée, il ajoute : ‘Mais oui, on a dîné un jour ensemble chez Jean-Jacques Debout.’ C’est sûrement vrai, mais je n’en ai aucun souvenir. Huit mois avant qu’il soit viré de l’émission, pas du tout à cause de moi, on s’était accrochés autour d’un truc et je lui avais dit : ‘Toi et moi, c’est fini. On continue la télé, c’est notre job, mais je ne veux plus te voir.’ »

Elle poursuit : « Depuis son départ, comme il essaie désespérément de revenir sur le devant de la scène, il m’attaque systématiquement. Au début, j’avais de l’empathie pour lui, parce que ce n’est pas un mauvais bougre à la base, mais là, il est banni. Son problème, c’est qu’il s’est pris pour une star. La chute a été terrible, mais il est tombé tout seul. Au début, j’ai eu peur pour lui, je croyais qu’il allait se suicider. Parce qu’il avait beau dire, l’émission, c’était sa raison de vivre. Mais quand je vois sa méchanceté, la bonne nouvelle, c’est qu’il ne se suicidera pas ! Il a trop d’ego pour ça. »

Déçue déjà par sa maman, qui était accro aux jeux, elle l’a très tôt rayée de sa vie. « Je vais vous dire un truc horrible, vous serez le premier à savoir. Elle est morte il y a un mois. Ne soyez pas triste. Je suis en béton., je ne suis même pas allée à l’enterrement. La page est tournée. »

Retrouvez l’interview complète de Caroline Margeridon dans le Ciné-Télé-Revue sorti ce jeudi 4 novembre. L’acheteuse de l’émission « Affaire conclue » évoque son poids dans le milieu des antiquaires, sa relation avec ses enfants, la chirurgie esthétique, son récent cambriolage, le théâtre, et surtout son livre, « Libre ! ».