38% de décès en plus à cause du CO

Méfiance!
Méfiance! - D.R.

Si le centre comprend la détresse des personnes inondées, il conseille de ne pas acheter n’importe quoi comme chauffage d’appoint.

Les inondations massives de l’été dernier ont causé et causent encore beaucoup de misère dans les zones touchées. Des problèmes d’approvisionnement en électricité et en eau potable subsistent également. Et l’hiver qui arrive à grands pas. Cette situation de désastre favorise les méfaits du monoxyde de carbone, le CO, un « tueur » invisible. C’est le message du centre Antipoisons.

Gaffe aux secondes mains

« Si la catastrophe des eaux a endommagé votre système de chauffage central, il est particulièrement important de s’assurer qu’il est correctement réparé ou remplacé par un dispositif sûr ou par des dispositifs approuvés par un expert certifié », poursuit le centre. « Nous comprenons que les personnes victimes d’inondations, n’ont peut-être plus de moyens et que la nécessité avant tout, c’est d’avoir du chauffage », nous dit le coordinateur en communication Patrick De Cock, « mais évitez d’utiliser des appareils d’occasion. Il est également très important de vérifier que votre cheminée est toujours intacte, entretenue et non endommagée, afin de pouvoir compter sur une évacuation optimale des gaz de combustion ». Les chauffages d’appoint utilisant du pétrole ou du butane ne sont pas raccordés à une cheminée, indispensable pour évacuer les gaz de combustion nocifs. Il est donc fortement recommandé de ne pas les utiliser en permanence.

Sur les trois dernières années, on constate une augmentation du nombre de décès dus à une intoxication au CO (de 21 à 29, + 38 %). Une tendance similaire peut être observée dans la proportion de décès causés par l’utilisation de chauffages d’appoint aux combustibles fossiles (de 3 à 5 décès). « C’est aussi ce qui menace de se produire dans les zones touchées et pour lequel nous souhaitons lancer un appel de prévention et de sensibilisation », conclut Patrick De Cock.

M. SP.

Notre sélection vidéo