Il n’avait pas vu qu’un cobra était dans la cuvette: le pénis d’un Néerlandais a commencé à pourrir…

Toujours regarder s’il n’y a pas un cobra qui traîne dans la cuvette...
Toujours regarder s’il n’y a pas un cobra qui traîne dans la cuvette... - Pixabay / Isopix

Ce fait divers, documenté dans un rapport scientifique, fait le tour du Monde. Et sa malheureuse histoire est notamment racontée dans le DailyMail.

Un Néerlandais de 47 ans s’est rendu aux toilettes alors qu’il visitait une réserve naturelle en Afrique du Sud. Alors qu’il était assis sur le pot, l’homme a été mordu par un cobra qui était tranquillement caché… dans la cuvette !

Le début d’un calvaire. L’homme a dû patienter trois longues heures avant d’être transporté par hélicoptère à l’hôpital le plus proche, qui se trouvait à 350 km. Pendant ces 180 minutes, il a ressenti une profonde sensation de brûlure dans ses organes génitaux, qui ont commencé à gonfler et à devenir violets, signe d’une nécrose scrotale.

Les scientifiques, qui ont largement documenté ce cas dans un nouvel article du Urology Case Reports, ont précisé que cette victime était le premier cas médical d’envenimation des organes génitaux par un cobra.

Hélas, les médecins sud africains étaient face à une mission quasi-impossible. Une grande partie des tissus de son pénis étant irrécupérables et ont dû être retirés.

Après neuf jours d’hospitalisation, le Néerlandais a pu être rapatrié aux Pays-Bas, où il a fallu retirer encore plus de tissus péniens pourris.

Les chirurgiens néerlandais ont alors entrepris de reconstruire son pénis à l’aide d’une greffe de tissu prélevée dans son aine.

Dans leurs commentaires sur le cas, les médecins donnent quelques conseils à ceux qui se rendent sous les tropiques, comme celui... de toujours tirer la chasse d’eau.

Bonne nouvelle cependant : un an après cet incident, l’homme aurait retrouvé la pleine fonction et la sensation de son pénis.