Le Journal de la rentrée - Retrouvez les photos de vos enfants dans votre journal LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

Incroyable scène dans un restaurant bruxellois: Philippe, Mathilde et la princesse Élisabeth… à une table juste à côté de Delphine Boël!

© News/Belga - Montage SP
© News/Belga - Montage SP

L’hebdomadaire se fie au témoignage d’une dame qui a vendu la mèche, sans dévoiler son nom. « Nous étions attablés mon mari et moi dans ce restaurant quand il m’a dit de regarder qui était arrivé. C’était le Roi ! Je me suis tournée et, en effet, c’était bien Philippe », explique ainsi cette dame qui n’en revient toujours pas. « Il avait un costume brun et un pull à col roulé. Il était accompagné de la reine Mathilde et de leur fille aînée, la princesse Élisabeth. Il y avait d’autres personnes avec eux, mais je ne les ai pas reconnues. Ils ont été conduits à leur table ».

Pas d’échange

La dame s’est ensuite tournée vers la table placée juste à côté du Roi et de la Reine. « J’ai été frappée car, assise à côté d’autres convives, il y avait une femme qui ressemblait fortement à Delphine Boël ». Elle veut en avoir le cœur net, elle demande à un serveur… qui répond par l’affirmative. Oui, c’est bien la fille présumée d’Albert II : la demi-sœur de Philippe ! « Elle était accompagnée de son mari et d’autres personnes. Dont une fêtait son anniversaire », poursuit ce témoin anonyme. « J’ai assisté au manège pendant toute la soirée. Jamais les deux tables ne se sont parlé ».

Une situation pour le moins cocasse qu’un journaliste de TV Familie a voulu vérifier en appelant le restaurant bruxellois. « Nous ne commentons pas la vie privée des gens », lui a-t-on d’abord répondu. C’était avant de parler avec un serveur plus prolixe. « Cette histoire est bien vraie. Le Roi est venu et comme il n’avait pas réservé, un collègue lui a proposé cette table. Ce dernier ne connaît pas grand-chose en matière royale. Il n’avait pas reconnu Delphine Boël ».

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo