Le produit de la semaine: vous nous mijoterez bien quelque chose?

La blanquette de veau si chère à Maigret...
La blanquette de veau si chère à Maigret... - 123RF

Ce sont les plats emblématiques (liste non exhaustive) de la cuisine dite mijotée. À la française évidemment… Le mijotement n’est certainement pas l’apanage de cette cuisine française. Les cuisines du monde le pratiquent abondamment. Les délices asiatiques ou maghrébins, pour ne citer qu’eux, en attestent. Les tajines en premier lieu. Et même le classique osso bucco à l’italienne. Si on s’en tient à la définition « officielle », un plat mijoté caractérise une cuisson à la limite de l’ébullition, à tout petit feu et dans une sauce. L’éloge de la lenteur, en quelque sorte. Joli défi dans une société où tout incline au plus pressé. La saison se prête volontiers à ces plats qui réchauffent et réjouissent. Et à ne pas confondre avec la potée, cuite, elle, dans son bouillon.

J’ai toujours eu une tendresse particulière pour la blanquette de veau, si chère à Maigret et à Frédéric Dard, l’auteur de San Antonio. À l’origine, c’était un plat du jour d’après, préparé avec les restes du rôti de veau. Il tient son nom de la couleur de la sauce. Ceci dit on peut très bien réaliser la même préparation avec une autre viande à chair blanche (porc, poulet, lapin). Certains l’essaient même avec l’agneau. L’hiver qui approche donnerait bien l’envie d’un chili con carne qui n’est pas chilien (le mot « chili » est une altération de « chile » qui signifie piment) et pas davantage mexicain mais bien texan à l’origine. Bœuf, haricots rouges, sauce tomate pimentée, piment, ail, oignons, laurier, cumin, origan. À servir nécessairement avec du riz blanc. On peut aussi se passer du bœuf pour un chili « sin » carne. Les plats mijotés végétariens sont à découvrir aussi, bien entendu, même par les carnivores !

Essayez donc des aubergines avec tomates en cube, haricots rouges, gingembre confit, champignons et une touche de coriandre fraîche en finition. Vous en redemanderez. Pour les plus impatients VDS-FOOD propose des plats préparés frais et de saison comme le marcassin, le chevreuil ou le cerf mijoté sauce grand veneur. Mais aussi, plus simple et bien belge, une carbonnade à la Leffe ou un classique vol-au-vent. Pour agrémenter et relever vos préparations mijotées, VDS-FOOD vous guidera vers ses conditionnements (20g ou 200g) de délicieuses herbes proposées dans le rayon des légumes frais. Allez, hop, à vos casseroles !

VDS-FOOD Bruxelles : 461, avenue Van Volxem, 1190-Bxl VDS-FOOD LIEGE : 4, rue Prés-Champs, 4671-Barchon VDS-FOOD WAVRE : ZI Wavre Nord, 6, avenue Léonard de Vinci, 1300-Wavre Magasins ouverts du lundi au samedi de 8 à 16h30 pour professionnels et particuliers. www.vds-food.com

Notre sélection vidéo