Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Acteurs de la série « Band of Brothers » et vétérans américains reviennent à Bastogne

Ils étaient déjà revenus en 2016
Ils étaient déjà revenus en 2016 - M.M.

Les passionnés de la Seconde Guerre mondiale se souviennent surement du dernier Nuts Weekend, qui s’est tenu en décembre 2019 à Bastogne, trois mois seulement avant le début de la pandémie de la Covid-19 en Belgique. La Ville et ses habitants célébraient les 75 ans de la Bataille des Ardennes et avaient accueillis environ 100.000 personnes en un seul week-end.

Dans le cadre de ce 77e anniversaire de la Bataille des Ardennes, le Bastogne War Museum, en partenariat avec la Ville de Bastogne, mêle activités publiques, privées et pédagogiques. La visite audioguidée du musée est accessible de 9H30 à 18H00 (dernière entrée à 16H00). L’équipe du musée conseille à chaque visiteur de réserver à l’avance sa place via l’e-ticket du musée. Depuis le 1er novembre, le Covid Safe Ticket est obligatoire pour entrer dans un musée en Belgique. Les recommandations sanitaires peuvent toujours évoluer d’ici la mi-décembre. Le Bastogne War Museum tiendra informé de tout changement les internautes via sa page Facebook et son site internet.

Des activités nombreuses et variées

Outre le lancement de deux expositions temporaires, la tenue d’une séance de dédicaces d’auteurs (avec la présence de Philippe Jarbinet, auteur de la BD « Airborne 44 ») et d’une bourse aux documents d’Histoire et l’exposition statique de véhicules militaires d’époque, le musée de la guerre propose aux visiteurs de rencontrer une partie du casting de la série américaine « Band of Brothers », qui fête cette année ses 20 ans, et sept vétérans (4 américains, 2 belges et 1 allemand) de la Seconde Guerre mondiale.

Pour les fans de la série « Frères d’armes », certains acteurs ont déjà confirmés leurs présences au musée pour une séance de dédicaces payante. Ainsi, vous avez l’occasion d’échanger le matin du samedi 11 décembre avec Matthew Leitch (qui interprète le Sergent Floyd « Tab » Talbert), Tim Matthews (Alex M. Penkala Jr dans la série), Pete Mc Cabe (Donald B. Hoobler), Peter Youngblood Hills (interprétant le Sergent Darell « Shifty » Powers) et Doug Allen (Alton M. Moore). Acteurs centraux de l’épisode consacré à Bastogne, Shane Taylor et Lucie Jeanne feront également le chemin jusque Bastogne. Ils interprétaient respectivement Eugène « Doc » Roe et Renée Lemaire. Cet événement est organisé en partenariat avec l’association « We Happy Few 506 ». Pour participer au « Meet & Greet » avec les vétérans (activité gratuite), il faudra attendre le dimanche 12 décembre.

Des rencontres riches !

En matinée, le vétéran de la 101e Airborne Division, Vince Speranza, prendra la parole. À 96 ans, il n’a rien perdu de sa fougue d’antan et ses souvenirs de guerre sont encore très clairs. Enrôlé à 18 ans dans l’armée, il s’entraine en Géorgie au sein de la 87e Infantry Division. Il se porte ensuite volontaire pour rejoindre les parachutistes. Membre de la compagnie H, 3e bataillon, 501e régiment d’infanterie parachutiste, 101e division aéroportée, il prend part à la Bataille des Ardennes du côté de Mont dans la Commune de Bastogne. Après l’hiver 44’-45’, il libèrera, avec ses compagnons d’armes, des camps de concentration... Un événement traumatisant selon ses dires ! Notez que Vince profitera de son passage au musée pour dédicacer son livre (depuis peu traduit en français) de 10H à 14H.

En début d’après-midi, deux vétérans belges de la Brigade Piron prendront la parole : André Liégeois et Xavier Verzin. Dès l’occupation de la Belgique par l’armée allemande en 1940, de courageux belges (dont Monsieur Liégeois) ont rejoint volontairement l’Angleterre pour être intégré aux Forces Alliées pour participer à la libération de l’Europe dès 1944.

Pour clôturer la journée, trois vétérans américains témoigneront. George Merz, membre de la 818th Military Police Company pendant la Bataille des Ardennes (décoré de la bronze star), William « Bill » Paker qui a pris part au débarquement sur la plage de Omaha Beach, surnommé « Bloody Omaha » (= Omaha la sanglante) et, enfin, Bennet Stamples.

Retrouvez cet article et toute l'info de votre région dans notre nouvelle application Sudinfo

Notre sélection vidéo