Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Comité de concertation: revivez le direct et l’annonce des mesures! (vidéo)

Direct
Comité de concertation: revivez le direct et l’annonce des mesures! (vidéo)

Le Comité de concertation a pris de nouvelles décisions ce mercredi. Les mesures suivantes entrent en vigueur ce samedi 20 novembre.

« Le comité de concertation a fait le choix de la prudence maximale. Prévenir et protéger, et non fermer », a souligné le Premier ministre, Alexander De Croo, au cours d’une conférence de presse.

« Qu’il y ait une déception et une frustration, je le comprends », a-t-il ajouté. Mais la quatrième vague de la pandémie progresse et le nombre d’hospitalisations croît de manière inquiétante. « Les signaux d’alarme sont au rouge ».

« Le comité de concertation fait confiance à chacun », a souligné le ministre-président wallon, Elio Di Rupo.

Le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke a appelé au « bon sens » et à la « solidarité ». A ses yeux, les mesures annoncées mercredi sont « le minimum absolu ».

Voici les mesures qui ont été décidées

1. Distance de sécurité et limitation des contacts sociaux

➜ Il est absolument primordial que les citoyens respectent les règles de base, qui permettent d’empêcher la propagation du coronavirus. Il s’agit notamment de respecter la distance de sécurité de 1,5 mètre et de limiter le nombre de contacts sociaux.

➜ Le Comité de concertation recommande vivement de limiter au maximum les contacts sociaux et d’organiser de préférence ces contacts à l’extérieur.

2. Port du masque obligatoire étendu (dès 10 ans)

Le Comité de concertation a décidé de généraliser le port du masque, qui sera désormais obligatoire dans les situations suivantes :

– dans les espaces fermés des transports en commun et des transports collectifs organisés ;

– pour les professions médicales et non médicales ;

– dans les établissements de soins ;

– dans les établissements et lieux où sont organisées des activités horeca ;

– dans le cadre d’événements, tant en intérieur qu’en extérieur et quelle que soit l’ampleur de l’événement ;

– dans les magasins et centres commerciaux ;

– dans les espaces accessibles au public des entreprises, des administrations publiques ;

– dans les bâtiments publics et les tribunaux ;

– dans les bibliothèques, les ludothèques et les médiathèques ;

– dans les espaces accessibles au public d’établissements appartenant au secteur culturel, festif, sportif, récréatif et événementiel ;

– dans les centres de fitness ;

– dans les lieux de culte.

➜ Le port du masque est obligatoire à partir de 10 ans. A l’école, les communautés pourront choisir si elles imposent le port du masque en dessous de l’âge de 12 ans, comme c’est déjà le cas en fin de primaire en Flandre actuellement. Le ministre-président de Fédération Wallonie-Bruxelles Pierre-Yves Jeholet a précisé en conférence de presse que cela ne se fera pas côté francophone. « Au niveau de la FWB, on ne portera pas le masque avant 12 ans. C’est la volonté du gouvernement », a-t-il précisé face aux journalistes. Pas de masque à l’école pour les moins de 12 ans, donc, en Belgique francophone.

➜ Le masque peut uniquement être retiré de manière occasionnelle pour manger et boire assis, et lorsque le port du masque est impossible en raison de la nature de l’activité, comme lors d’activités sportives.

3. Covid Safe Ticket+ (CST + masque)

Le Covid Safe Ticket est un preuve de vaccination complète, de l’obtention d’un test PCR négatif ou d’un certification de rétablissement. Il donne par exemple accès aux événements et aux établissements horeca.

➜ Le Comité de concertation a décidé que dans les endroits ou lors d’événements où le Covid Safe Ticket était applicable, le port du masque était également obligatoire. Le Covid Safe Ticket et le port du masque sont donc requis.

➜ Le Covid Safe Ticket et le port du masque sont obligatoires dans les situations suivantes :

– pour les événements publics et réunions privées de plus de 50 personnes à l’intérieur ou de plus de 100 personnes à l’extérieur ;

– dans les établissements horeca (y compris les événements privés qui y ont lieu) ;

– dans les salles de théâtre, de concert, music-halls, cabarets et autres salles de spectacles, les salles polyvalentes qui accueillent des activités culturelles, les cirques en intérieur, les cinémas, les musées et les parcs d’attractions et autres parcs à thème (intérieurs).

➜ Les discothèques et les dancings qui ne veulent pas imposer le port du masque, sont obligés de demander à leurs clients de présenter le Covid Safe Ticket et d’effectuer un autotest sur place. Donc Covid Safe Ticket + autotest.

4. Télétravail obligatoire (4 jours par semaine, puis 3 dès le 13 décembre)

Le télétravail devient obligatoire dans le secteur privé et dans toutes les administrations publiques, sauf si la nature de la fonction ou la continuité des activités ne le permettent pas. Un jour de présence au travail par membre du personnel est autorisé. À partir du 13 décembre, le nombre de jours de retour au travail sera porté à maximum deux par membre du personnel.

Cette mesure doit aider à réduire le nombre de contacts, également dans les transports en commun.

Un registre mensuel électronique devra être tenu et mis disposition via le portail de la sécurité sociale.

5. Vaccination : généralisation de la dose supplémentaire et campagne chez les enfants de 5 à 11 ans

Toutes les personnes intégralement vaccinées auront bientôt la possibilité de recevoir une dose complémentaire de rappel.

➜ Plusieurs groupes cibles – parmi lesquels les personnes de plus de 65 ans, les personnes immunodéprimées ou vaccinées avec le vaccin Johnson & Johnson – ont déjà eu la possibilité de recevoir de cette dose de vaccin supplémentaire. C’est maintenant au tour du reste de la population.

La campagne de vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans sera lancée dans les meilleurs délais, dès réception de l’avis favorable du Conseil supérieur de la santé et du Comité consultatif de bioéthique, et après approbation par l’Agence européenne du médicament. Cette vaccination se fera sur base volontaire.

➜ Plusieurs partis se sont prononcés en faveur de l’obligation vaccinale généralisée ces derniers jours. Aucune décision n’est prise. Le commissariat corona est chargé de travailler sur les pistes permettant d’augmenter le taux de vaccination, dont celle-là.

6. Ventilation

Afin de surveiller correctement la qualité de l’air dans les écoles et les entreprises, le Comité de concertation demande aux ministres régionaux de l’Enseignement et du Travail de veiller à ce que des compteurs de CO2 soient installés rapidement et de manière générale dans tous les locaux des écoles et des entreprises où se rassemblent un grand nombre de personnes.

➜ Les mesures entreront en vigueur le 20 novembre 2021 et seront applicables jusqu’au 28 janvier 2022. Le Comité de concertation se réunira début janvier pour évaluer les mesures.

Revivez la conférence de presse des autorités

Revivez le direct de la journée :

→ 18h39 : le Comité de concertation, selon nos informations, va demander d’ouvrir la vaccination aux enfants de 5 à 11 ans pour les parents qui le souhaitent, en fonction de l’approbation de l’Agence européenne des médicaments. À côté de cela, la 3e dose pour toute la population sera administrée au printemps prochain, soit en mars ou en avril 2022. Nous avons demandé à la Task Force Vaccination si la Belgique avait déjà commandé des vaccins en suffisance pour assurer cette 3e dose à tous. « Il n’y a aucune crainte à avoir de ce côté-là », répond Gudrun Briat. A confirmer dans les prochaines minutes lors de la conférence de presse.

→ 18h00 : le Covid Safe Ticket ne suffit plus pour les boîtes de nuit. De manière générale, on se dirige vers une obligation du port du masque buccal dans tous les endroits où un Covid Safe Ticket est actuellement requis, comme dans les discothèques. Un masque buccal serait donc obligatoire pour tous ceux qui se tiennent debout ou dansent, sauf pour les clients qui auront fait un autotest négatif à l’entrée de l’établissement. Cela reste toutefois à confirmer.

→ 17h05 : Si le Comité restreint, qui s’était réuni lundi, avait déjà trouvé un accord concernant le retour du télétravail à domicile, le Comité de concertation aurait pris sa décision ce mercredi. On se dirigerait bien vers 4 jours de télétravail obligatoire par semaine pendant 3 semaines, puis on passerait à 3 jours obligatoires. À confirmer lors de la conférence de presse.

→ 16h59 : selon nos informations, le port du masque devrait être obligatoire des 10 ans. Notamment dans tous les lieux clos, les espaces fermés des transports en commun, les métiers de contacts médicaux et non médicaux, lors des événements tant a l’intérieur qu’à l’extérieur, dans les magasins et centre commerciaux, dans l’horeca (aussi pour les clients lorsqu’ils ne consomment pas), les centres de fitness… De manière générale, le masque serait aussi obligatoire dans tous les endroits où le Covid Safe Ticket est requis. En ce qui concerne l’école, la décision reviendra aux communautés de baisser ou non l’âge du port du masque pour les moins de 12 ans. Ce sera donc aux différents ministres de l’Éducation de décider, mais ces derniers ne semblaient pas pour ces derniers jours. On se dirigerait donc pour les écoles vers un statu quo, pour le moment.

16h55 : des décisions auraient été prises concernant les contacts sociaux. Pas de retour de la bulle sociale, comme lors des précédentes vagues, mais le Comité de concertation recommanderait vivement de limiter nos contacts sociaux et de les organiser de préférence à l’extérieur. Tout cela doit encore être confirmé…

16h22 : selon nos informations, la population générale sera concernée par la 3e dose de vaccin au printemps prochain, en mars ou en avril.

15h50 : le président de la N-VA et bourgmestre d’Anvers Bart De Wever (N-VA) estime que c’est « la logique même » que des mesures plus strictes soient à nouveau prises pour limiter la circulation du coronavirus.

→ 15h30 : alors que le CST fait débat chez nous, la Suède va instaurer à partir du 1er décembre et pour la première fois un pass vaccinal pour les événements de plus de 100 personnes, face au bond des contaminations en Europe, a annoncé le gouvernement mercredi. Le pays nordique, qui avait décidé à compter du 1er novembre de ne plus tester les personnes totalement vaccinées contre le Covid-19, a également décidé de revenir sur cette décision critiquée.

15h10 : les représentants du nord du pays se positionnent à l’unanimité contre le port du masque à partir de 9 ans.

14h55 : pour le parlementaire flamand Maaike De Rudder, « il faut passer à l’étape suivante avec la vaccination obligatoire ». C’est ce qu’il a annoncé au Parlement flamand ce mercredi. Wouter Beke, le ministre du bien-être, a pour sa part répété que le débat était ouvert, mais que c’était aux autorités fédérales de prendre une décision.

14h30 : le Comité de concertation a débuté. Selon nos informations, il faut s’attendre à une longue réunion.

14h00 : La pièce de résistance du Comité de concertation (Codeco) de ce mercredi après-midi sera la situation et les mesures à prendre dans les écoles, en particulier dans l’enseignement fondamental. Nos informations ici.

13h25 : la pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 5.113.287 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP. Plus de 254.298.140 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.

13h : les membres du gouvernement flamand sont réunis en préambule du Comité de concertation. Selon Het Nieuwsblad, il n’y aura pas d’opposition au télétravail.

12h15 : selon Steven Van Gucht, le nombre de personnes aux soins intensifs touchées par le coronavirus devrait grimper à 650 « si les contaminations commencent à diminuer ». De la sorte, la quatrième vague serait moins forte que les précédentes, mais « tout dépendra de ce qu’il va se passer dans les prochaines semaines ». Si les contaminations continuent à augmenter, le nombre de lits occupés pourrait grimper à 800, selon le virologue.

→ 11h30 : comme le Roi Albert et la reine Fabiola, Alexander De Croo a été en contact avec la présidente du sénat, positive au covid. Pourtant, il sera bien présent au Codeco : voici pourquoi.

→ 11h10 : l’ONE organise avec l’AVIQ et la COCOM un nouveau fonctionnement pour la gestion des cas dans les écoles par les call centers régionaux et la médecine scolaire, avec le soutien de sa ministre de tutelle et des autorités régionales. Plus d’infos ci-dessous.

→10h40 : La Belgique retient donc son souffle à quelques heures du Comité de concertation qui va prendre des mesures restrictives. « La philosophie du moment est : on ne ferme rien mais on prend des mesures transversales », nous dit-on au cabinet du Premier ministre. Nos informations ici.

10h : ce mardi soir, Stephanie D’Hose a annoncé être positive au coronavirus. La présidente du Sénat venait justement de poser avec le roi Albert et la reine Paola. Vont-ils s’isoler ? Sont-ils cas contact ? Voici la réponse

9h30 : le ministre-président wallon Elio Di Rupo a confirmé mercredi matin sur Bel RTL qu’il mettra la question de la vaccination obligatoire sur la table du Comité de concertation.

8h30 : dans les hôpitaux, la tension est palpable. Le personnel est à bout, tant physiquement que psychologiquement. « Marre d’accompagner des enfants sur le lit de mort d’un parent qui a décidé de ne pas se faire vacciner ! ». Retrouvez notre reportage à l’hôpital d’Ixelles dans le lien ci-dessous.

8h00 : selon Rudi Vervoort, le gouvernement s’oppose à l’unanimité au masque à partir de 9 ans : « Le jeu n’en vaut pas la chandelle », explique-t-il.

6h30 : Alors que la mesure sera débattue cette après-midi, les psychologues se positionnent en faveur du port du masque à l’école. Découvrez leurs explications ici.

5h15 : entre le 7 et le 13 novembre, 10.283 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, en hausse de 27 % par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano mis à jour mercredi matin. Depuis le début de la pandémie en Belgique, plus de 1,5 million de cas d’infection au coronavirus ont été diagnostiqués. Sur la période étudiée, 25,6 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (+11 %), portant le bilan à 26.444 morts depuis le début de la crise sanitaire en Belgique. Par ailleurs, près de 80.800 tests en moyenne ont également été effectués quotidiennement, pour un taux de positivité de 13,6 %. Entre le 10 et le 16 novembre, il y a eu en moyenne 238,4 admissions à l’hôpital par jour. Au total, 2.693 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 557 patients traités en soins intensifs.

4h : la facture totale des coûts supportés par l’État pour les tests de détection du Covid-19 approche le milliard d’euros depuis le début de la crise sanitaire, rapporte La Libre Belgique Bruxelles mercredi. La secrétaire d’État au Budget, Eva De Bleeker (Open VLD), interrogée par écrit par le député fédéral Sander Loones (N-VA), explique que, le 20 septembre, l’Institut national de l’assurance maladie invalidité (Inami) a estimé le coût global des mesures pour lutter contre la pandémie de coronavirus à 1,512 milliard d’euros pour l’année 2021. De ce montant, « la part pour les tests » s’élève « à un total de 737 millions d’euros ».

→ 1h15 : un membre de la délégation de la ministre des Affaires intérieures Annelies Verlinden (CD&V), en déplacement cette semaine aux États-Unis, a été testé positif au coronavirus mardi, fait savoir un porte-parole de la ministre. La personne contaminée observe désormais une quarantaine. La ministre Verlinden et les autres membres de la délégation ont été immédiatement testés aussi pour le virus. Tous devront se soumettre à un autre dépistage, au plus tôt sept jours après leur dernier contact à haut risque. Annelies Verlinden est cette semaine à Washington pour des entretiens avec le Secrétaire d’Etat américain à la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas, et avec des représentants des différents services de sécurité américains. Elle doit se rendre aussi au siège des Nations Unies à New York.