Martin Weill enquête sur ces candidats de télé-réalité devenus influenceurs

Martin Weill enquête sur ces candidats de télé-réalité devenus influenceurs
Bangumi

Voilà vingt ans que la télé-réalité est apparue dans les grilles de nos programmes télévisés pour devenir un véritable phénomène de société. Aujourd’hui, elle est toujours présente sur le petit écran, mais elle a bien changé.

Rappelez-vous, tout a débuté avec «Loft Story», des jeunes enfermés dans un cube, filmés quasi 24 heures sur 24, alors que le téléspectateur, lui, est en attente de clashs, d’histoires d’amour, de tromperies et de ruptures. Des candidats qui, une fois le show terminé, sont retombés pour la plupart dans l’anonymat.

Quel métier?

Aujourd’hui, la télé-réalité est passée à un autre niveau, celui du business des influenceurs. Pour savoir comment ce divertissement a évolué, le journaliste Martin Weill est parti à la rencontre de ceux qui le fabriquent, ceux qui y participent et ceux qui l’étudient. Des chercheurs, des journalistes, l’auteur à succès du roman «Télé-réalité», le biographe de Loana (qui n’en est pas sortie indemne) ou encore un ancien producteur des «Anges» analysent le phénomène qui peut rapporter gros!

Illan Castronovo, 27 ans, qui a participé à une dizaine de télé-réalités, donne le ton. A la question «C’est quoi votre métier?», il répond: «Mon métier, c’est d’être moi.» Son salaire? Entre 50000 et 100000 euros par mois! Pas étonnant que de nombreux jeunes ne rêvent que d’une chose: se prendre la tête dans «Les Marseillais» plutôt que sur les bancs de l’école.

En vingt ans, la télé-réalité est aussi devenue un boulot à part entière dont, finalement, la plus grande partie se joue derrière le smartphone, car une fois leur visage connu, ces participants gagnent le temps d’un clic des milliers de followers sur Instagram, Snapchat ou TikTok, et en jouent! Alors, comment fonctionne une télé-réalité aujourd’hui? Quel est le candidat idéal? Bref, comment devenir une Nabilla? Martin Weill vous dit tout!

« Martin Weill », 23 novembre, 20h05, Tipik.

Notre sélection vidéo