Une crème a été prescrite à Brittany pour traiter son eczéma: si tout s’est bien passé au début, elle a déchanté après quelques mois…

Une crème a été prescrite à Brittany pour traiter son eczéma: si tout s’est bien passé au début, elle a déchanté après quelques mois…
Capture The Mirror

En raison d’allergies à plusieurs aliments, Brittany a commencé à souffrir d’eczéma. Une crème « stéroïde » lui a alors été prescrite pour la soulager. Deux ans plus tard, ce qui devait être une solution s’est transformé en une véritable plaie.

En effet, la jeune femme de 27 originaire d’Ottawa, au Canada, a vu sa peau changer de couleur et devenir « rouge comme une tomate ». Elle se plaignait également de « brûlures » qui s’étaient étendues sur ses bras, ses jambes, ainsi que sur son visage.

« J’avais l’impression d’être en feu, malgré un froid profond à l’intérieur. Je tremblais constamment, j’avais des problèmes de vision et l’eau était comme de l’acide sur ma peau. Ensuite, la desquamation a commencé et ma peau se détachait en tas. Ça faisait mal de bouger, et j’ai commencé à avoir une peau suintante et de fines coupures qui ressemblaient à des coupures de papier autour des yeux et des lèvres, ce qui m’empêchait de manger. Je dormais à peine quatre heures par nuit à cause des démangeaisons et j’avais besoin de me gratter. C’était insupportable », détaille-t-elle au Mirror.

Elle souffrait en réalité de sevrage topique de stéroïdes (TSW), un effet secondaire de l’utilisation constance et nocive de sa crème. Après des mois d’agonie, il aura fallu un an à Brittany pour que ses problèmes de peau ne se résolvent. « J’ai beaucoup appris sur le fait de ne pas me soucier de l’apparence de mon corps. J’espère qu’un jour il y aura plus de recherches sur le TSW », indique la jeune femme.