Dion-Valmont: la saison fantastique d’Hugo Duquaine en golf… une de plus!

Photos
Dion-Valmont: la saison fantastique d’Hugo Duquaine en golf… une de plus!

Au niveau belge, tout d’abord, Hugo a dominé les débats de façon impressionnante

Il a remporté son 4ième titre consécutif de champion de Belgique dans sa catégorie d’âge en août dernier au Ravenstein, a gagné les 2 Junior Tours fédéraux (à Keerbergen et à Ternesse) qu’il a joué cet été, a performé de jolie manière dans les 2 Grands Prix belges « adultes » disputés (La Bruyère et le Federal Summer Prize) cet été en finissant à deux reprises en deuxième position. Outre cela, il a passé le cut au BIAC et à l’Omnium (finissant 16ième et second « junior » de ce PRO-AM), les 2 plus grandes compétitions amateurs belges. Seule petite déception pour lui, l’élimination précoce de son club de Rigenée (dont il est évidemment le Champion Junior et le lauréat pour la troisième année consécutive du Mérite Sportif) lors des Interclubs en Division 1 Men 1. Malgré ses 14 ans, il fait déjà partie des cadres de cette équipe qui a par ailleurs remporté le Belgian Golf League pour la seconde fois cette année !

Des résultats qui lui permettent de remporter le ranking belge amateur U18 devant son ami James Skeet (Ravenstein). Albert Vermeiren, figure emblématique du golf belge, lui remettra son Challenge éponyme du meilleur U14 au classement amateur junior belge. Un classement amateur « adultes » dans lequel il figure par ailleurs sur le podium, derrière James Meyer de Beco et Louis Theys ! Difficile de faire mieux à 14 ans, vous l’admettrez sans peine !

Ses performances lui ont valu de nombreuses sélections en équipe nationale belge, que ce soit avec les U14 (aux Belgian International à Waterloo, aux Internationaux de France à Chantilly et à l’Amundi Evian Juniors Cup), en U16 (aux Internationaux d’Italie et pour le Junior Quadrangular en Suisse) et en U18 pour les Championnats d’Europe (Division 2) en Estonie au début de l’été. Impressionnant.

Au niveau international, Hugo a brillé également en 2021 :

2ième du Belgian International Junior Championship à Waterloo début juillet après avoir joué -10 sur 3 tours sur la Marache (il s’incline devant le français Hugo Le Goff, qui sera quelques semaines plus tard le nouveau champion de France amateur, à seulement 13 ans), sur le podium des deux Grands Prix Majeur U14 français qu’il à joué (à Omaha Beach en début de saison et à Evian fin août), dans le TOP 5 des 2 grandes compétitions internationales à Evian et à Chantilly où il s’est mesuré à ce qui se fait de mieux en Europe à son âge aujourd’hui, un podium de plus en U18 au PGE Spanish Junior Championship il y a trois semaines sur le redoutable parcours du PGA Catalunya (Espagne), une 7ième place au Portuguese Inercollegiate Open U21 (sa dernière compétition de la saison), une très belle 16ième place (et second U14 de la compétition) aux Internationaux d’Italie U16.

Il a également participé aux Championnats de France avec son homeclub français du Touquet, loupant la montée dans la division supérieure mais réussissant le second score individuel en strokeplay et remportant tous ses matchplays, du haut de ses « seulement » 14 ans.

A l’analyse, quelle régularité pour ce jeune talent, dans un sport où c’est tellement difficile de maintenir un niveau constant de performance.

20 cartes officielles jouées sous le Par cette saison… pour terminer la saison avec un handicap WHS de -3,0. Les golfeurs qui nous lisent sont certainement conscients de ce que cela représente.

Il termine la saison à la 4ième place de l’European Golf Ranking, classement où il est installé dans le TOP 5 européen U14 depuis 2 ans à présent.

« Je suis satisfait de ma saison, en effet. J’ai beaucoup joué ces 4 derniers mois, sans beaucoup de temps mort. Je suis content de mes performances, même si je suis passé parfois tout près d’une belle victoire comme à Hasselt (au Federal Summer Prize) où je m’incline au 7ième trou de playoff ! J’ai progressé dans pas mal de secteurs du jeu, même si j’aimerais être plus performant avec mon putting lorsque je suis à moins de 2 mètres du trou. J’y travaillerai cet hiver en tous cas ! J’ai hâte de renforcer mes entraînements cet hiver avec mes coachs, Michel Vanmeerbeek et Jérôme Theunis, pour être prêt pour la prochaine saison », nous confie Hugo.

Avec l’agenda chargé qui est le sien, et avec les nombreux déplacements à l’étranger qu’il effectue tout au long de la saison, pas toujours simple de combiner sport à haut niveau et études. Il est actuellement en 3ième année à l’Institut Saint Jean-Baptiste à Wavre. Ce qui lui demande de nombreux sacrifices et pas mal de courage pour combiner le tout, ce qu’il parvient toutefois à faire avec brio ! Malheureusement, il n’existe aucun « sport-études golf » en Fédération Wallonie-Bruxelles… Un appel du pied aux Ministres des Sports et de l’Enseignement, Valérie Glatigny et Caroline Désir.

L’objectif avoué d’Hugo est clair : rejoindre d’ici ses 18 ans une université américaine de division 1, sur les traces de joueurs tels que Thomas Detry, Thomas Pieters ou Adrien Dumont de Chassart, l’actuel numéro 1 belge amateur.

Pour y arriver, il bénéficie d’un encadrement idéal, avec, outre ses 2 coachs de golf, un coach physique (Emmanuel Spies) et une coach mentale (Dominique Monami, l’ex-championne de tennis).

« Nous travaillons sur 3 axes de développement, à savoir : la technique, les compétences et la performance. Hugo a réalisé une magnifique saison au niveau des résultats, mais surtout au niveau de sa méthodologie d’entraînement, élément crucial pour les saisons à venir » nous explique son coach, Jérôme Theunis (qui entraîne également pas mal de golfeurs professionnels dont Thomas Detry et Thomas Pieters).

Il a également la chance d’avoir récemment été retenu comme 1er ambassadeur d’un nouveau programme de soutien pour les jeunes de 12 à 18 ans lancé par la banque belge Nagelmackers.

« Je suis très fier d’intégrer ce programme NEXTGEN TALENT à partir du 1er janvier 2022 » ajoute Hugo. En effet, les changements actuels liés au statut de golfeur amateur lui permettront à l’avenir de pouvoir compter sur le soutien de sponsors, ce qui n’est pas négligeable quand on sait le budget annuel lié à la pratique d’un sport à haut niveau. « Nous voulons aussi aider les jeunes, les générations futures à développer pleinement leurs talents et leurs passions. C’est l’objectif de notre NextGen Talent Program » indique Bart Beeusaert, directeur Marketing & Communication chez Nagelmackers.

D’autres marques soutiennent déjà, d’une façon ou d’une autre, le jeune talent, telles que Callaway, Footjoy, Hole in One, QuickGolf, Julémont Watches,…

« Le chemin est encore long, quand on a que 14 ans surtout, mais vivre sa passion et avoir des rêves tels que ceux d’Hugo, c’est génial pour des parents » nous confie Olivier, son papa. « Nous sommes là pour l’aider à aller le plus loin possible. Nous avons la chance d’avoir un fils génial, un chouette gars, qui mène une vie saine, qui vit golf à 100%, mais qui garde surtout les pieds sur terre et qui continue à s’amuser en jouant. Il est exigeant avec lui-même, rarement satisfait car tellement perfectionniste, mais ce sont des qualités si il veut réussir ».

On lui souhaite une année 2022 encore plus belle que celle-ci… et de continuer à vivre son rêve en grand. Le golf belge a encore de beaux jours devant lui en tous cas.

Notre sélection vidéo