En vendant sa maison à Hensies, Michel apprend que deux pièces appartiennent à sa voisine: si aucun accord à l’amiable n’est trouvé…

Michel Ruitenbeek ne compte pas se laisser faire.
Michel Ruitenbeek ne compte pas se laisser faire. - N.E.

C’est une histoire totalement folle que sont en train de vivre Michel Ruitenbeek et son épouse Laurence. Pour bien comprendre ce dossier, il faut remonter cinq ans en arrière, en 2016. Cette année-là, le couple a un coup de cœur pour une maison en vente dans le village de Montrœul-sur-Haine à Hensies et décide de l’acheter pour 100.000 €. « Malheureusement, en seulement quelques mois, ma belle-mère et mon beau-père sont décédés », raconte-t-il. « J’ai ensuite perdu mon emploi… Nous avons pris la décision d’y rester et de vendre la maison de Montrœul. »

Il y a quelques semaines, le quinquagénaire fait donc venir son notaire chez lui pour évaluer la maison après travaux. « En regardant les plans, il m’a dit qu’il y avait un problème », poursuit Michel. « Au départ, j’ai cru à une blague »

Depuis, Michel est dans tous ses états, d’autant qu’il a totalement rénové une des deux pièces concernées  : il nous explique tout !

Michel Ruitenbeek ne compte en tout cas pas se laisser faire. Si aucun accord à l’amiable n’est trouvé, il entamera une action en justice. Il a déjà contacté son avocat Me Jason Mary.