Abonnez-vous pour 1€

Le projet pilote de gare non-fumeur commence à Malines

Le projet pilote de gare non-fumeur commence à Malines
Belga

Des affiches en gare de Malines sensibilisent les voyageurs à cette nouvelle mesure, tandis que les cendriers ont été retirés. La place devant la gare devient aussi non-fumeur.

Depuis 2009, seuls les quais couverts et les bâtiments des gares sont non-fumeurs. Une extension de cette interdiction nécessiterait toutefois une modification de la loi.

«Un environnement non-fumeur stimule les fumeurs à arrêter», souligne Hedwig Verhaeghen, de «Kom op tegen kanker». En outre, «le tabagisme passif aussi est nuisible. Il n’y a pas de seuil d’exposition à la fumée de tabac acceptable, c’est toujours un danger pour la santé».

Cette mesure «aura bien sûr des effets positifs sur la santé des voyageurs et de nos travailleurs, mais permettra aussi de bénéficier de gares plus propres avec moins de mégots de cigarettes sur les quais et sur les voies», abonde Patrice Couchard, responsable des gares pour la SNCB. «Une extension de cette interdiction permet de rendre les choses plus claires. Pour le moment, les voyageurs ne savent pas toujours sur quels quais ils peuvent fumer ou non», développe-t-il. Selon une enquête menée par la SNCB auprès de ses usagers, un navetteur sur sept soutient l’interdiction de fumer sur les quais.

Cette demande avait été émise en mai par la Ville de Malines et s’inscrit dans le cadre de la campagne «Génération sans fumée», qui vise à ce que les enfants nés en 2019 ou après puissent grandir dans un monde sans fumée.

Notre sélection vidéo