Coronavirus: les 10 gouverneurs provinciaux veulent avancer le Comité de concertation et des mesures fédérales plus strictes!

Coronavirus: les 10 gouverneurs provinciaux veulent avancer le Comité de concertation et des mesures fédérales plus strictes!

Les dix gouverneurs de tout le pays se sont entretenus ce mercredi durant 1h30, pour évoquer la situation sanitaire et d’éventuelles mesures complémentaires à prendre sur leur territoire.

Ont été abordés la situation épidémiologique, l’évolution de la vaccination et d’une troisième dose, la situation dans les différentes provinces et l’impact pour les différents services dont les polices locales.

Les gouverneurs ont aussi fait le point sur les nouvelles mesures, entrées en vigueur ce samedi, qu’il est « important de respecter et de faire respecter ». Ils ont aussi fait part des avis des bourgmestres de leur zone, avec lesquels ils s’étaient entretenus auparavant.

Après discussions, les gouverneurs se sont accordés pour estimer que la situation est sérieuse, et impliquent des mesures « au niveau national », pour faciliter l’adhésion et la compréhension de la population. Ils ont donc transmis leur demande aux autorités fédérales, en leur demandant de se positionner lors d’un prochain Codeco.

La problématique des grands événements, et des marchés de Noël avec les règles sanitaires du CST + qui doivent y être appliquées, ont aussi été appliquées. « Les autorités locales se questionnent beaucoup sur ce qu’elles peuvent faire ou pas », nous explique-t-on.

La gouverneur de Flandre orientale avait jeté un pavé dans la mare ce mardi, en décidant de suspendre, pour quatre semaines, les fêtes et autres événements privés à partir de ce vendredi.

Au sud du pays, c’est le gouverneur du Hainaut, Tommy Leclercq, qui déconseillait la tenue des marchés de Noël ce mercredi, et encourageait les autorités locales à limiter les rassemblements de masse. « Si je devais décider, j’interdirais les manifestations pendant quelques semaines. (…)Concernant les événements de masse, dont les marchés de Noël, des prescrits légaux sont à respecter avec des contrôles du Covid Safe Ticket à l’entrée et le port du masque. Dans ce contexte, il est compliqué de mettre en place de grands périmètres sécurisés. Si les autorités locales estiment qu’elles peuvent conserver un total contrôle des choses, pourquoi pas… Mais vu les difficultés, je leur recommande chaudement de ne pas s’embarquer dans de telles organisations, ce serait sans doute plus sage. Il s’agit d’une forte recommandation, alors que la situation risque encore de se compliquer durant les jours à venir ».