Dans une lettre, Marielle dit à Luc qu’elle en a marre de recevoir ses coups, il la tue: «J’ai peut-être pété un câble»

Luc Nem et Marielle Tournay.
Luc Nem et Marielle Tournay. - D.R.

Luc Nem, un habitant d’Assesse âgé de 40 ans, souffrait de problèmes d’alcool depuis une dizaine d’années avant son incarcération en 2019. Quand il était ivre, porter des coups à ses compagnes faisait partie de ses habitudes. Malheureusement, le 28 novembre 2019, il a tellement frappé Marielle Tournay, une habitante d’Yvoir, qu’elle en est décédée cette nuit-là. Elle était âgée de 40 ans.

Après deux ans d’enquête, le procès de Luc Nem débutera ce lundi devant la cour d’assises de Namur. Il est poursuivi pour meurtre.

Les coups donnés par Luc Nem à Marielle ont commencé dès leur rencontre en 2016. Le prévenu avait d’ailleurs déjà été condamné à plusieurs reprises suite à des scènes de coups sur la victime. Dans les auditions, on peut à chaque fois lire que Luc Nem était complètement ivre. Mais à chaque fois, comme la nuit du meurtre, il dit ne se souvenir de rien.

>> Le soir du drame à Assesse, il était encore imbibé d’alcool.

Le couple s’était déjà séparé à de nombreuses reprises. Luc s’excusait auprès de Marielle et lui promettait que cela n’arriverait plus. Elle y croyait, car elle était amoureuse de lui. Deux mois avant la nuit du drame, elle allait même l’attendre à sa sortie de prison. Mais les coups sont à nouveau arrivés.

>> Lorsque les enquêteurs arrivent sur les lieux, ils retrouvent une lettre de Marielle.

>> Luc Nem dit toutefois n’en avoir aucun souvenir  : « J’ai peut-être pété un câble »

Notre sélection vidéo