Il n’y a jamais eu autant de contaminations que ce lundi, Steven Van Gucht met en garde: «Le pic n’a pas encore été atteint»

Il n’y a jamais eu autant de contaminations que ce lundi, Steven Van Gucht met en garde: «Le pic n’a pas encore été atteint»
Belga

Au printemps, le nombre d’admissions dans les hôpitaux et le nombre de personnes nécessitant des soins intensifs étaient les indicateurs observés pour mesurer l’épidémie. « Et c’est toujours le cas », affirme Steven Van Gucht au Nieuwsblad. « Mais il y a une bonne raison pour laquelle nous examinons également le nombre d’infections. Car c’est un indicateur de ce que l’on voit dix jours plus tard dans les hôpitaux. »

« Nous savons qu’il y a plus de cas positifs que les chiffres ne l’indiquent, tout le monde ne fait pas un test. Lorsque tous les paramètres augmenteront, les chiffres des hôpitaux continueront également à augmenter. » Le virologue tire donc la sonnette d’alarme : « Cela va continuer à augmenter, nous ne sommes pas encore au pic car nous avons maintenant beaucoup plus de contacts qu’il y a un an, plus qu’il y a six mois même. »

Néanmoins, cette vague n’est pas comparable aux précédentes grâce à un facteur, la vaccination qui permet de se protéger contre une forme plus grave de la maladie. « La vaccination protège à 50 % contre l’infection et la propagation du virus, ce qui est bien, mais pas à 100 %. » Le virologue appelle donc à limiter nos contacts aux mêmes personnes. « Il est préférable de garder des contacts stables. Nous devons ralentir cette propagation aussi rapidement que possible et limiter le nombre de contacts différents peut certainement avoir un impact. »

Les chiffres du jour

Pour rappel, ce lundi 22 novembre, la Belgique a battu son record de contaminations journalières depuis le début de la pandémie avec 23.621 cas, selon les chiffres non consolidés de l’Institut de santé Sciensano publiés jeudi.

Le précédent record s’élevait à 22.221 cas le 27 octobre dernier. Toutefois, il est important de préciser que le nombre de tests bat lui aussi des records avec 131.885 tests effectués le vendredi 19 novembre.

Entre le 15 et le 21 novembre, 16.100 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, en hausse de 53 % par rapport à la semaine précédente.

Près de 108.200 tests en moyenne ont également été effectués quotidiennement, pour un taux de positivité de 15,7 %. Ce sont toujours les 0-9 ans les plus touchés avec 23,7 % de tests positifs, suivis des 40-64 ans avec 17 %. La Communauté germanophone et la province du Limbourg possèdent le plus haut taux de positivité avec 18,8 % chacune. Elles sont suivies par les provinces de Flandre-Occidentale (17,7 %) et de Flandre-Orientale (17,4 %).

Entre le 18 et le 24 novembre, il y a eu en moyenne 294,6 admissions à l’hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une hausse de 21 % par rapport à la période de référence précédente. Au total, 3.397 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 659 patients traités en soins intensifs (+16 %).

Depuis le début de la pandémie en Belgique, plus de 1,7 million de cas d’infection au coronavirus ont été diagnostiqués.

Sur la période étudiée du 15 au 21 novembre, 37,3 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (+33 %), portant le bilan à 26.743 morts depuis le début de la crise sanitaire en Belgique.

Le taux de reproduction du virus est quant à lui de 1,12. Lorsqu’il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l’épidémie tend à s’accélérer. L’incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, atteint 1.616 sur 14 jours.

Actuellement, 8.670.937 Belges sont complètement vaccinés, ce qui équivaut à 75 % de la population.