Comité de concertation ce vendredi: fermeture des discothèques, Horeca limité à minuit, testing, masque, 3e dose… Voici les mesures sur la table!

Exclusif
Comité de concertation ce vendredi: fermeture des discothèques, Horeca limité à minuit, testing, masque, 3e dose… Voici les mesures sur la table!

Même pas une semaine après l’entrée en vigueur des nouvelles mesures, un nouveau comité de concertation est déjà prévu ce vendredi matin dès 8h. « Quand on regarde l’occupation en soins intensifs, on voit que la situation est pire que dans le pire scénario proposé par les experts », a indiqué le Premier ministre Alexander De Croo à la Chambre ce jeudi après-midi.

Depuis quelques jours, on sent effectivement que la pression monte, avec de nombreuses voix qui s’élèvent, du côté des experts notamment, pour un durcissement des mesures. Alors que les mesures décidées voici une semaine n’ont pas encore eu l’occasion de faire effets. « La courbe des contaminations augmente plus fort que ce à quoi on s’attendait », pointe le porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus, Yves Van Laethem. Un nouveau record de contaminations devrait d’ailleurs avoir été atteint ce jeudi. « C’est donc l’éternelle question : pouvons-nous attendre 10 jours que les mesures fassent leur effet ou faut-il retaper plus vite sur le clou ? »

Visiblement, la deuxième option est celle retenue par les autorités. Ce vendredi, on aura tout d’abord droit à un rappel des mesures ainsi qu’à un appel à les respecter scrupuleusement. Mais aussi à un durcissement de ces mesures. Ce jeudi soir, il ne semblait plus y avoir aucun tabou, un grand nombre de mesures étant effectivement discutées au sein d’un kern. « Ça part dans tous les sens », confirment plusieurs sources.

Horeca. La volonté politique est d’éviter les nouvelles fermetures. Du coup, on s’oriente plutôt vers une révision des heures d’ouverture. Aux Pays-Bas, les établissements doivent fermer à 20h. Un peu trop tôt pour chez nous, nous dit-on. Les autorités tableraient plutôt sur une fermeture à minuit. Autre point en discussion : le nombre de personnes par table. En coulisse, on nous apprend qu’un maximum pourrait être fixé à 4 personnes par table.

Déjà soumises à des mesures plus strictes que le reste du secteur depuis le dernier Codeco, les boîtes de nuit devraient quant à elles fermer leurs portes. Selon le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke, qui s’est exprimé à la Chambre, « les activités les plus risquées doivent être plus limitées voire interrompues ».

Événements. Les gros rassemblements entrent eux aussi dans la catégorie des activités les plus risquées. C’est pourquoi les autorités envisagent d’annuler tous les événements de masse qui ont lieu en intérieur et où l’on est debout. Sont alors visés les concerts, les expositions et les foires. Et pourquoi pas, aussi, les événements privés qui ne sont pas encadrés par des professionnels, comme c’est le cas en Flandre orientale.

Pour les événements extérieurs, pas de (gros) changement en vue : ils seraient toujours autorisés, moyennant bien entendu le recours au CST + masque. Les marchés de Noël extérieurs ne sont ici donc pas visés mais on réfléchit à une manière de mieux les encadrer.

Enseignement. La question du port du masque dès 10 ans (ou 9 ans) devrait encore faire l’objet de discussions. Actuellement, la Flandre a décidé de l’imposer dans ses écoles, contrairement à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Un appel à suivre l’exemple flamand devrait être lancé. « Dans l’enseignement, on pourrait également reparler du distanciel, du moins chez les plus grands », avance Yves Van Laethem.

Testing. Le Premier ministre a indiqué qu’outre de nouvelles mesures, le Codeco étudierait la manière d’alléger la pression sur les soins de santé. Une des mesures sur la table concerne le testing : le nombre de tests pour les contacts à risque pourrait passer de deux (1er et 7e jours) à un, au 5e jour. Un moyen de soulager quelque peu le testing, débordé par la hausse des contaminations. En attendant le résultat du test, le Covid Safe Ticket de la personne concernée serait néanmoins bloqué.

Vaccination. C’est le troisième volet sur lequel le Comité de concertation s’exprimera. « La vaccination et le booster doivent être accélérés », selon le Premier ministre. Samedi, les ministres de la Santé doivent se réunir pour organiser l’administration de la 3e dose à l’ensemble de la population – qui serait nécessaire pour conserver son CST dès avril, selon le ministre de la Santé – mais cette discussion pourrait être anticipée, de moins en partie. De même, Frank Vandenbroucke devrait encore revenir avec la vaccination des enfants, qu’il aimerait voir démarrer en janvier. L’agence européenne des médicaments a donné son feu vert. La Belgique n’attend donc plus que l’accord du Conseil supérieur de la santé et du Comité de bioéthique.

Télétravail, shopping, sport… On vous le disait, rien n’est exclu. Des discussions autour du retour du shopping seul, du retour du télétravail généralisé, de l’absence de spectateurs dans le sport étaient également à l’ordre du jour.

Bref, l’éventail des mesures possibles est large. Et celles qui survivront aux discussions seront d’application rapidement. Objectif : dès samedi.