Viroinval souhaite limiter les camps des mouvements de jeunesse: «Ce règlement est beaucoup trop contraignant»

Couvin et Viroinval sont plébiscités l’été.
Couvin et Viroinval sont plébiscités l’été. - ILLU/Belga

Chaque été, les communes du sud de l’Entre-Sambre et Meuse attirent de nombreux camps de divers mouvements de jeunesse. Il y a des côtés positifs (revenus pour les habitants et commerçants) comme négatifs (nuisances).

▶▶ Voici le nombre de scouts que Viroinval a accueilli ces dernières années.

Ce mercredi soir, un nouveau règlement de police concernant l’organisation de ces camps a été présenté aux conseils communaux de Viroinval.

▶▶ Il est composé d’une dizaine de points. Les voici en détails.

▶▶ Le bourgmestre Baudouin Schellen explique le pourquoi d’un tel règlement: « Notamment, trouver un équilibre entre le bien-être de chacun. »

▶▶ Du côté de l’opposition, des propriétaires de pâtures et de certains mouvements de jeunesse, le nouveau règlement de police a du mal à passer. Émilie Malosto, de l’opposition, déclare : « Nous pensons que ce règlement est beaucoup trop contraignant. »

Notre sélection vidéo