Catherine, Christophe et leurs deux enfants ont été victimes des inondations à Aywaille: réinstallés à Ouffet, «on doit payer un double loyer!»

La famille est originaire d’Aywaille.
La famille est originaire d’Aywaille. - D.R.

En juillet dernier, notre pays – et en particulier la province de Liège – a été fortement touché par de graves inondations. À Aywaille, Catherine de Montigny, Christophe Schlit et leurs deux enfants (de 10 et 12 ans) ont été contraints de quitter leur commune pour rejoindre notre arrondissement, et plus précisément Ouffet.

« On habitait dans un chalet en bois, le long de l’Amblève », lance Catherine de Montigny. « Lors des inondations, la commune nous a demandé d’évacuer. Nous sommes partis à la mer, et à notre retour, on n’avait pas l’impression que les dégâts étaient importants. »

➜Des experts ont déclaré que le chalet était insalubre : « Il faut démolir notre bien, le chalet s’enfonce dans le sol… On dirait qu’il va se diviser en deux  ! »

➜ Réinstallés à Ouffet, ils ont cependant eu une nouvelle mauvaise surprise : « Nous payons un double loyer (le chalet + la maison actuelle), cela fait beaucoup. » Ils témoignent.

Notre sélection vidéo