Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Priscilla a subi des violences de la part de sa gynécologue: «Je me souviens que durant la consultation je pleurais»

Priscilla a subi des violences de la part de sa gynécologue: «Je me souviens que durant la consultation je pleurais»
Capture vidéo Femme Actuelle

C’est à femme Actuelle que Priscilla révèle son histoire. Si elle décide d’en parler ouvertement, c’est pour sensibiliser sur cette problématique.

Il y a quelques années, Priscilla été diagnostiquée d’une forme sévère du Syndrome Prémenstruel. Un mal invisible qui à pourtant un réel impact psychologique sur la jeune femme. Parmi les symptômes de ce mal, de l’anxiété et de la dépression. D’ailleurs, l’OMS a reconnu cette pathologie comme maladie gynécologique.

Lorsque Priscilla consulte une gynécologue pour être orientée sur un potentiel traitement, elle déchante : « Vous êtes juste déprimée, je ne peux rien faire pour vous. Allez chercher un travail ».

Des mots qui ont profondément marqué Priscilla : « Je me souviens que durant la consultation je pleurais ».

Elle poursuit : « On a le sentiment d’avoir l’impression qu’on est en train de dire n’importe quoi ». La jeune femme s’est sentie rabaissée, « on ne prend pas nos symptômes au sérieux ».

Le problème qui découle de ce manque d’empathie, c’est le fait que de nombreuses femmes n’osent plus consulter un ou une autre gynécologue, ni même un professionnel de santé en général. Ce qui peut évidemment avoir des conséquences sur leur santé. C’est le cas de la jeune femme qui avoue avoir eu peur de retourner chez un médecin après ce triste épisode.