Les Diables rouges et Damso, c’est fini: il n’y aura pas d’hymne officiel pour la Coupe du monde 2018!

Vidéo
Les Diables rouges et Damso, c’est fini: il n’y aura pas d’hymne officiel pour la Coupe du monde 2018!

Le rappeur bruxellois Damso avait été choisi par l’Union belge de football pour composer l’hymne officiel des Diables rouges pour la Coupe du monde en Russie. Un choix un peu particulier et surtout très contesté, notamment par le Conseil des Femmes qui a condamné les textes misogynes du rappeur bruxellois.

La secrétaire d’État à l’Égalité des chances Zuhal Demir (N-VA) et le vice-premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) ont aussi indiqué qu’ils partageaient les critiques du Conseil des femmes.

Enfin, ce jeudi, à l’occasion de la journée internationale de la femme, l’affaire a pris une ampleur internationale. Le très sérieux Washington Post a évoqué dans un de ses articles le « scandale ».

Changement de position en 24heures chrono

Ce mercredi, l’URBSFA avait réaffirmé son choix : « Nous ne tenons pas à être pris en otage ». Mais 24 heures plus tard, face à une lettre signée par les principaux sponsors des Diables rouges, le porte-parole de l’Union belge de football, Pierre Cornez, a retourné magnifiquement son maillot en adressant un communiqué aux principales rédactions du pays.

« La Fédération Belge de Football renonce à son choix en faveur de Damso pour réaliser la chanson officielle des Diables Rouges en vue de la Coupe du Monde en Russie », précise l’Union belge dans ce communiqué. « Nous déplorons au plus haut point la controverse sociale qui est apparue ces derniers jours. Cette controverse est en contradiction avec tout ce que l’URBSFA représente et éloigne l’attention de toutes les valeurs dont notre Fédération se fait le porte-drapeau. Cela explique pourquoi nous avons décidé (de commun accord) de mettre fin à la collaboration avec Damso. »

L’Union belge tient surtout à s’excuser « vis-à-vis de toutes les personnes qui se sont senties offensées, discriminées ou amoindries à l’occasion du choix en faveur de l’artiste en question ».

« La controverse sociale autour dudit artiste et l’agitation de ces derniers jours font en sorte de détourner complètement l’attention de tout ce qui prime pour l’Union Belge de Football », continue le communiqué. « Nous endossons la pleine responsabilité de cette controverse et de cette agitation. Nous en tirerons certainement les leçons nécessaires pour le futur afin de véhiculer nos valeurs positives avec encore plus de conviction ».

Pas d’hymne officiel…

Mais le communiqué prend aussi une dimension surréaliste. L’Union belge de football annonce désormais qu’il n’y aura pas d’hymne pour accompagner les Diables en Russie. « Malheureusement , cela implique qu’il n’y aura pas de chanson officielle en vue de la Coupe du Monde 2018 ». Bref, à cause d’un choix peu judicieux de l’Union belge, ce sont tous les supporters qui se retrouvent aujourd’hui punis. Grand Jojo, si tu nous lis, la place est libre…

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo