La Commune de Sivry-Rance lance une action en justice pour protéger ses mandataires contre les propos diffamatoires en ligne: «C’en est trop!»

Un problème d’ordre privé, pour Francis Biset, des propos diffamatoires intolérables, selon Jean-François Gatelier.
Un problème d’ordre privé, pour Francis Biset, des propos diffamatoires intolérables, selon Jean-François Gatelier. - G.F.

« Des talibans de l’environnement. » Ces mots sont sortis d’une publication de l’échevin Alain Lalmant (PS) sur les réseaux sociaux. Des termes qui ont fait réagir les internautes, parfois de façon peu courtoise. C’est là que le bât blesse. Jean-François Gatelier (cdH) monte au créneau. « Les mandataires sont trop souvent soumis à l’agressivité sur les réseaux sociaux, à Sivry-Rance comme ailleurs, et c’en est trop ! Maintenant on ne laissera plus rien passer, on a décidé de marquer le coup. » Par marquer le coup, le mayeur entend une défense en justice. Le point était à l’ordre du jour du conseil communal de ce jeudi.

>> Tout commence avec une publication de l’échevin de la Chasse et des Forêts...

>> Il a ensuite été la cible d’accusations jugées diffamatoires  : « C’en est trop ! »

Notre sélection vidéo