«Personne ne m’avait prévenue qu’autant de sang coulait»: Valérie Damidot se confie à cœur ouvert sur ses deux avortements

«Personne ne m’avait prévenue qu’autant de sang coulait»: Valérie Damidot se confie à cœur ouvert sur ses deux avortements
Christophe Chevalin - TF1

Dans son nouveau numéro sorti le 24 novembre, le magazine Causette consacre un dossier spécial à l’IVG. À cette occasion, 13 personnalités ont été invitées à témoigner de leur expérience de l’avortement. Parmi elles : Corinne Masieron, Barbara Pravi, Énora Malgré, mais aussi Valérie Damidot qui a subi deux avortements.

L’ancienne animatrice de « D&Co » avait avorté une première fois à l’âge de 20 ans, alors qu’elle était pourtant sous pilule. « Je n’étais pas prête à être maman. J’ai avorté sur mon lieu de vacances. C’était il y a 36 ans », se souvient-elle avant de poursuivre : « Le médecin censé m’avorter comprenait totalement mes raisons, mais le jour J, il n’a pas pu venir. Son remplaçant m’a bien culpabilisée. ’T’es sûre ? C’est un enfant, là. Et c’est irréversible. À la sortie, je me suis dit : ’T’es là pour commettre un acte médical, pas pour me dire que ça va finir à la poubelle, enfoiré’ ».

Valérie Damidot avoue également avoir avorté à 29 ans, à la suite d’un retour de couches, alors qu’elle avait déjà mis au monde ses deux enfants, Roxane et Norman. Elle regrette de ne pas avoir été mieux informée sur le sujet. « J’aurais aimé qu’on m’explique plus comment ça allait se passer. Personne ne m’avait prévenue qu’autant de sang coulait. Je n’ai pas eu mal, mais ça crée un stress, une fatigue difficile », explique sans tabou celle que l’on retrouvera dans « Mon plus beau Noël » dès le 29 novembre, sur TFX. Un témoignage touchant !

Notre sélection vidéo