«Il était en train de m’éclater la gueule», «Je l’aurais tué»: Camille Lellouche livre son témoignage de femme violée et battue dans «Sept à Huit»

Vidéo
«Il était en train de m’éclater la gueule», «Je l’aurais tué»: Camille Lellouche livre son témoignage de femme violée et battue dans «Sept à Huit»
TF1

Ce 28 novembre, Camille Lellouche était l’invitée d’Audrey Crespo-Mara dans le portrait de la semaine de « Sept à Huit » sur TF1.

La chanteuse et comédienne s’est confiée sur une ancienne relation, durant laquelle Camille était une femme battue, sous l’emprise de ce premier amour.

Les mots de la jeune femme sont forts et poignants : « J’avais 19 ans, j’ai vécu un enfer pendant deux ans  », explique celle qui a découvert un homme violent après un mois de relation : «  Je n’ai pas eu le temps de réagir, il m’a mis une claque très violente, il faisait quand même 120 kilos (…) Il me disait que c’était de ma faute, que je le poussais à bout, que je le méritais (…) Je m’excusais à chaque fois parce que j’avais peur. »

Le moment le plus dur de son témoignage est bien celui où elle explique avoir « cru mourir » : « Il me mettait des droites dans tous les sens (…) J’ai commencé à me pisser dessus. Il a continué à me rouer de coups (…) Avant de dormir, il m’a dit ‘si je t’entends respirer je te tue’. J’ai dormi dans ma pisse, par terre. Je priais pour ne pas mourir. » Après ça, Camille Lellouche explique qu’il lui a dit de venir dans ses bras. À ce moment précis, l’humoriste aurait pu le tuer : «  Si j’avais eu une arme, je pense que je l’aurais tué. »

Personne ne savait ce que cachait Camille Lellouche. Sa meilleure amie a fini par le découvrir en lui rendant visite, « au moment où il était en train de m’éclater la gueule ».

À la fin de son entretien, Camille Lellouche a tenu à insister sur l’importance de parler, de porter plainte lorsqu’on est victime de violences conjugales. « Une fois qu’on est sorti de cet enfer, vous verrez, c’est beau après.  »