Abonnez-vous pour 1€

Interdiction des voitures diesel Euro-4 à Bruxelles: Touring veut un moratoire, «peu de gens peuvent se permettre d’acheter un autre véhicule»

Interdiction des voitures diesel Euro-4 à Bruxelles: Touring veut un moratoire, «peu de gens peuvent se permettre d’acheter un autre véhicule»

« Nous approuvons le principe de la zone à basses émissions. Mais l’interdiction des diesel Euro-4 arrive à un moment particulièrement malheureux », indique Lorenzo Stefani, porte-parole de Touring. Cette mesure touchera 35.000 ménages bruxellois et quelque 560.000 propriétaires de voitures d’autres régions ne pourront plus entrer dans la capitale, sous peine d’une amende de 350 euros. « À l’heure où le pouvoir d’achat de beaucoup est soumis à une forte pression à cause des prix de l’énergie et du carburant, peu peuvent se permettre d’acheter un autre véhicule », poursuit notre interlocuteur.

L’organisation de mobilité a demandé au gouvernement bruxellois de ne sanctionner qu’à partir de 2023 les conducteurs qui rouleraient encore avec un véhicule proscrit. « Cela permettrait de créer un délai supplémentaire pour trouver un autre véhicule dans les limites du budget du ménage. Cependant, le gouvernement de Bruxelles ne tient pas compte de notre appel », déplore le porte-parole .

À cause de l’entrée en vigueur de l’interdiction en janvier, un diesel Euro-4 deviendra pratiquement sans valeur l’année prochaine. « Et ce n’est pas tout : l’indisponibilité de nombreuses voitures neuves en raison des problèmes de production causés par la crise corona a augmenté la pression sur le marché de l’occasion. Les prix des voitures d’occasion ont sensiblement augmenté. Vous êtes donc doublement perdant », déplore Lorenzo Stefani.

« Du bon sens »

« En plus de répondre aux besoins des propriétaires de voitures qui souhaitent remplacer leur véhicule, Bruxelles devrait investir de plus en plus dans des alternatives valables et fiables telles que les systèmes de covoiturage. Une réponse selon laquelle les résidents et les navetteurs bruxellois concernés devraient simplement utiliser le vélo ou les transports publics ne nous suffit pas. Ce n’est tout simplement pas une solution pour tout le monde », conclut Touring. L’organisation en appelle au bon sens et à l’initiative des autorités bruxelloises pour qu’elles apportent une solution constructive et à part entière au problème.