«Boissons Sambre et Meuse», l’union de Discobeer (Chimay) et Lauvaux-Riche (Couvin)

Les directions des deux entreprises expliquent le pourquoi de cette opération.
Les directions des deux entreprises expliquent le pourquoi de cette opération. - D.R.

Les discussions allaient bon train ce mardi du côté de Chimay et Couvin, dans les rangs des travailleurs de Lauvaux-Riche et Discobeer. Tout le personnel occupé par la distribution, dans le sud de l’Entre-Sambre et Meuse et la Botte du Hainaut, des bières et autres boissons en gros a reçu un courrier ce lundi leur révélant le nom de leur futur employeur : « Boissons Sambre et Meuse ». Les deux négoces de boissons à destination des professionnels de l’Horéca, entreprises, collectivités et festivités ont décidé de ne faire plus qu’un à partir du 1er janvier 2022.

▶▶ Les directions des deux entreprises expliquent le pourquoi de cette opération: « Il faut désormais avoir une certaine taille pour être crédible »

▶▶ Voici comment le travail sera organisé, à partir du 1er janvier.

▶▶ Certains ouvriers sont inquiets: « On ne sait pas si les emplois seront maintenus et les contrats respectés. » Les directions répondent.

Notre sélection vidéo