Annette a eu une bien mauvaise surprise après avoir gardé son fils malade à la maison: «Comme si les choses n’avaient pas déjà été assez dures…»

Annette est furieuse.
Annette est furieuse. - Facebook

La crise du coronavirus et ses mesures sanitaires en tout genre ont déjà amené leur lot d’histoires insolites. Celle d’Annette Connolly, une Britannique de 44 ans, peut venir s’ajouter à cette longue liste qui n’est probablement pas près de s’arrêter.

Aux médias outre-Manche, cette maman de trois enfants explique que, au début du mois, elle a gardé son fils à la maison car il était malade. Elle craignait qu’il ait été contaminé au coronavirus et a donc décidé de ne pas le déposer à l’école. Le jeune garçon de huit ans se sentait mal et avait des symptômes, comme la perte du goût et de l’odorat. Il a donc passé un test PCR.

Ce dernier s’est avéré négatif, mais, par précaution, Annette a décidé de le garder à la maison quelques jours. Le problème, c’est que la direction de l’école d’Harrison n’était pas de cet avis et a appelé Annette pour lui demander d’amener son fils à l’école, afin qu’il suive les cours comme prévu. Et comme elle n’a pas voulu, elle a reçu… une amende ! « Comme si les choses n’avaient pas déjà été assez dures pour moi cette année… », lâche-t-elle dans les colonnes du NottinghamshireLive.

L’école explique que l’amende a été utilisée en « dernier recourt » pour essayer de remédier à la « faible présence aux cours » d’Harrison. Contactée, la direction de l’école a assuré qu’elle respectait les règles sanitaires imposées par les autorités et que tout était fait pour protéger les élèves et les professeurs : « Si un élève se sent bien et a reçu un résultat négatif a un test PCR, alors il doit revenir à l’école ».

Furieuse, Annette a annoncé qu’elle allait changer d’école pour son fils.