Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Quatre mille agriculteurs manifestent en Flandre, selon le Boerenbond

Quatre mille agriculteurs manifestent en Flandre, selon le Boerenbond
Capture vidéo HLN

A Roulers, en Flandre occidentale, un millier de tracteurs provoquaient mercredi après-midi d’importants embarras de circulation. La colonne de tracteurs a mis pendant un temps à l’arrêt le petit ring de la ville de Roulers, la chaussée est depuis à nouveau accessible. La police locale appelle cependant à éviter la zone.

A Louvain, les perturbations ont démarré vers 11h00 lorsque 120 tracteurs ont envahi le ring. Occupant deux voies de circulation, la cohorte, sous escorte policière, a rejoint Tirlemont. Dans cette ville brabançonne, la police estime que 250 à 300 véhicules agricoles sont rassemblés, formant une colonne de sept kilomètres. «C’est plus long qu’attendu et cela occasionne également de sérieuses perturbations. Tout se déroule sans incident, les agriculteurs suivent les consignes», selon la police locale, qui estime que la plupart des embarras seront terminés vers 17h00.

A Geel, dans la province d’Anvers, ce sont 700 agriculteurs et agricultrices qui ont sorti leurs tracteurs et se sont déversés sur le ring occidental. Là aussi, les perturbations de circulation sont importantes. Une colonne d’une centaine de véhicules agricoles avait occasionné, plus tôt dans l’après-midi, des embarras de circulation à Herentals, alors que les tracteurs se dirigeaient vers Geel. Il leur a fallu notamment beaucoup de temps pour traverser un passage à niveau, ce qui a fortement ralenti les autres usagers de la route.

Les protestataires exigent la fixation d’un cadre pour les émissions d’azote dans les fermes. Depuis une décision judiciaire le 25 février - un tribunal a annulé le permis d’un poulailler dans le Limbourg produisant trop d’azote -, le gouvernement flamand doit élaborer un nouveau cadre, faute de quoi les agriculteurs flamands se retrouvent dans l’incertitude. Selon le Boerenbond, qui défend les intérêts du secteur agricole au nord du pays, l’avenir de milliers d’entreprises est en jeu car l’absence de cadre met en péril l’octroi de licences.

Le gouvernement flamand a promis qu’un cadre définitif sur l’azote devrait être présenté d’ici la fin de l’année. Mais le Boerenbond craint toujours qu’aucune certitude n’intervienne en 2021 et dénonce le silence du gouvernement depuis mai.

Retrouvez cet article et bien plus encore dans notre nouvelle application Sudinfo

Notre sélection vidéo