1.803 arrestations lors d’une opération internationale impliquant 27 pays, dont la Belgique, contre le blanchiment d’argent

1.803 arrestations lors d’une opération internationale impliquant 27 pays, dont la Belgique, contre le blanchiment d’argent

Les services de lutte contre la fraude fiscale des 27 pays, des institutions financières et des acteurs du secteur privé tels que Western Union, Microsoft et Fourthline ont collaboré dans le cadre de l’opération. En plus de viser le blanchiment d’argent à l’échelle mondiale, les enquêteurs ont également investigué sur les sources de profits illégaux. «Ils ont signalé 7.000 transactions frauduleuses et ont évité une perte totale estimée à près de 70 millions d’euros», note Europol.

18.351 «mules» impliquées dans le blanchiment d’argent issu des fraudes en lignes ont en outre pu être identifiées. Il s’agit pour la plupart de profils de personnes en précarité économique. «Les groupes criminels organisés agissent en s’attaquant à des étudiants, des migrants et des personnes en difficulté économique», explique Europol .»Ils proposent de l’argent facile par le biais d’annonces d’emploi d’apparence légitime et de publications sur les médias sociaux.»

L’organisation policière a par ailleurs lancé une campagne de sensibilisation intitulée «Don’t be a mule» ("Ne sois pas une mule’) afin de sensibiliser le grand public à cette problématique.

Notre sélection vidéo