Discriminatoire, disproportionné, aucune réelle limite dans le temps...: voici pourquoi le Covid Safe Ticket wallon serait illégal

Discriminatoire, disproportionné, aucune réelle limite dans le temps...: voici pourquoi le Covid Safe Ticket wallon serait illégal
News

Dans une ordonnance de 22 pages, le Covid Safe Ticket wallon a donc été déclaré apparemment illégal par le tribunal des référés de Namur. On peut même dire démoli, point par point, par la juge Manuela Cadelli. Cette dernière n’est pas une inconnue. Il s’agit de l’ancienne présidente de l’Association Syndicale des Magistrats. Une juge engagée, qui twitte sur l’actualité, accorde des interviews et qui n’hésite pas à critiquer certaines décisions politiques. En sous-finançant la justice, estime-t-elle, ils mettent en danger son indépendance. Mais c’est un autre débat.

L’ordonnance qu’elle a signée mardi est longuement motivée. Pour la juge, le CST à la sauce wallonne, qui s’impose donc à toute personne qui veut se rendre dans un resto, au cinéma, dans les hôpitaux, les maisons de repos, au sport... ne semble pas respectueux de la loi, à de multiples points de vue.

►► Il serait discriminatoire, disproportionné et n’aurait pas suivi le chemin légal.