Abonnez-vous pour 1€

Attention si vous devez vous rendre en France, de gros changements pour les voyageurs, même vaccinés: voici ce qui change pour les Belges

Attention si vous devez vous rendre en France, de gros changements pour les voyageurs, même vaccinés: voici ce qui change pour les Belges
Belga image

Face à la menace du variant Omicron, la France a annoncé mercredi un durcissement des conditions d’accès à son territoire en imposant notamment un test négatif pour tous les voyageurs, même vaccinés, provenant d’un pays hors de l’Union européenne. En outre, de nouvelles mesures vont être mises en place pour sept pays avec lesquels les vols étaient suspendus depuis vendredi (Afrique du Sud, Lesotho, Botswana, Zimbabwe, Mozambique, Namibie et l’Eswatini), auxquels ont été ajoutés le Malawi, la Zambie et l’île Maurice.

Le gouvernement français intégrera ces dix pays dans une nouvelle catégorie « rouge écarlate » créée pour les « pays à risque », pour lesquels « il n’y aura pas de déplacements ou d’accès autorisé à des fins professionnelles, touristiques, familiales, d’études et même de recherche ».

Par ailleurs, le gouvernement français impose pour l’ensemble des voyageurs provenant d’un pays hors de l’UE un test négatif de moins de 48 heures, « que ces voyageurs soient vaccinés ou non ».

Concernant les voyageurs en provenance des pays de l’UE, la France imposera un test de 24 heures pour les non-vaccinés.

Ce qui change pour les Belges

Pour un voyageur arrivant en France depuis un pays classé « vert », comme la Belgique, (« pas de circulation active du virus, pas de variants préoccupants recensés »), voici les conditions qu’il faudra remplir :

- Si le voyageur est vacciné: preuve de vaccination et une déclaration sur l'honneur attestant d'une absence de symptômes d'infection à la COVID-19 et de contact avec un cas confirmé de COVID-19.

- Si le voyageur (âgé de 12 ans ou plus) n’est pas vacciné: Les voyageurs en provenance de Belgique, d'Allemagne, d'Autriche, de Bulgarie, de la Croatie, d'Estonie, de Grèce, de Hongrie, d'Irlande, de Lettonie, de Lituanie, des Pays-Bas, de République Tchèque, de Roumanie, de la Slovaquie et de la Slovénie, pays européens placés sous surveillance, un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h est exigé. Cette mesure ne s’applique pas aux transporteurs dans le cadre de leurs activités professionnelles, aux déplacements professionnels urgents ou fréquents incompatibles avec ces tests, ni aux déplacements de moins de 24h par des résidents frontaliers (habitant à moins de 30 km de la frontière).

Pour les autres voyageurs non-vacciné, un test PCR ou test antigénique négatif de moins de 72 heures avant le départ et une déclaration sur l'honneur(link is external) attestant d'une absence de symptômes d'infection à la COVID-19 et de contact avec un cas confirmé de COVID-19.

Le code couleur français

Depuis le 9 juin 2021, les flux de voyageurs entre la France et les pays étrangers sont rouverts selon des modalités qui varient en fonction de la situation sanitaire des pays tiers. Une classification des pays a été définie sur la base des indicateurs sanitaires. Les listes des pays sont susceptibles d’être adaptées selon les évolutions de leur situation épidémique. Classification des pays sur la base des indicateurs sanitaires :

Pays verts : pas de circulation active du virus, pas de variants préoccupants recensés.

Pays oranges : circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants.

Pays rouges : circulation active du virus et présence de variants préoccupants.

Le pass sanitaire en France

Depuis le 1er juillet 2021, le pass sanitaire, aussi dénommé « certificat COVID numérique de l’UE » est reconnu pour les déplacements internes à l’espace européen. Pour la France il doit confirmer :

la preuve d’un cycle vaccinal complet incluant le délai post-injection nécessaire :

Les vaccins admis par la France sont ceux reconnus par l’Agence européenne du médicament (EMA) : Pfizer, Moderna, AstraZeneca/Vaxzevria/Covishield et Johnson & Johnson.

La preuve de vaccination n’est valable qu’à la condition qu’elle permette d’attester la réalisation d’un schéma vaccinal complet, soit :7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca, Vaxzevria, Covishield) ;

28 jours après l'injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson) ;

7 jours après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent documenté de Covid-19 (1 seule injection nécessaire).

soit la preuve d’un test RT-PCR ou d’un test antigénique négatif de moins de 72 heures (24h pour un voyageur en provenance de Belgique). Les délais en vigueur pour la validité des tests sont stricts au moment de l’embarquement (pas de flexibilité à 2 ou 3 jours) ;

soit la preuve d’un test RT-PCR positif attestant du rétablissement de la COVID-19, datant d'au moins 15 jours et de moins de 6 mois.Les voyageurs européens pourront présenter le « QR code » du certificat à la police aux frontières ou aux compagnies aériennes sans se soucier de la langue dans laquelle le certificat est écrit. Un voyant vert ou rouge indiquera si le voyageur européen peut entrer sur le territoire ou non.

À compter du 15 décembre 2021, le pass sanitaire des plus de 65 ans ne sera plus valable pour la France si le rappel n’a pas été fait dans un délai de 7 mois à compter de la dernière injection ou de la dernière infection. À compter du 15 janvier 2022, cette règle sera étendue à l’ensemble des personnes âgées de plus de 18 ans.