Majeur, il manipule son amie de 13 ans, à Charleroi, pour coucher avec: «Ce n’est pas un fait isolé»

Majeur, il manipule son amie de 13 ans, à Charleroi, pour coucher avec: «Ce n’est pas un fait isolé»
Photo d’illustration.

C’est une lettre adressée à sa famille qui a permis de révéler les faits. Pour justifier sa fugue, la jeune Carine – prénom d’emprunt – expliquait qu’elle avait besoin de temps pour réfléchir. Elle expliquait aussi avoir eu des relations avec son copain.

Le « hic », c’est que la jeune fille n’avait que 13 ans. Et qu’à cet âge-là, la justice belge considère qu’il ne peut y avoir consentement. Lorsqu’elle sera entendue par les enquêteurs, la jeune fille précisera que son ami Corentin avait lourdement insisté pour qu’elle consente à avoir des relations sexuelles. Elle avait fini par dire oui, sans qu’il use de violence, avait-elle insisté. Ce qui n’atténue en rien la prévention de viol par assimilation.

Corentin a usé de plusieurs stratégèmes pour arriver à ses fins

Le ministère public a évoqué le comportement déviant du prévenu  : « Ce n’est pas un fait isolé »