Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Le mystère plane autour de la mort en Espagne de Simone, une artiste liégeoise dont le corps a été retrouvé chez elle: «Elle voulait vivre en paix»

L’artiste posant devant un auto-portrait.
L’artiste posant devant un auto-portrait. - Instagram/Simona Baroso

Peut-être l’avez-vous connue ou rencontrée. Le journal espagnol « La Voz de Galicia » se posait la question ce week-end avec ce titre : « Pourquoi la femme retrouvée morte à Ourol cherchait-elle une vie spartiate » ? Cette femme, dont on ne connaît pas la vraie identité, se faisait appeler « Simona Baroso » ou « Simona Depona » sur les réseaux sociaux. Elle était tant active sur Facebook que sur Instagram où elle se dévoilait et où elle dévoilait surtout ses œuvres.

Simona avait 42 ans et elle avait atterri il y a quelques années dans ce village perdu dans la région d’Ourol, en Galice. En lisant ses posts sur les réseaux sociaux, on sait avec certitude qu’elle a vécu de nombreuses années à Liège.

► « Presque personne n’avait de contact avec elle » : la Liégeoise menait une vie loin des autres

Une connaissance de Simone réagit ici à la mort de l’artiste liégeoise  : « Elle voulait vivre en paix »