Le front commun syndical a éclaté chez Nivelles Logistics

Le front commun syndical a éclaté chez Nivelles Logistics
Belga

Pour le permanent CNE Didier Lebbe, qui redoute un blocage du dépôt logistique nivellois, de telles actions relèveraient de suicide, en plus de ne pas respecter la volonté exprimée cette semaine par le personnel.

Le permanent CNE est actuellement en quarantaine et n’a pas pu se rendre, jeudi, à une réunion programmée entre les représentants des travailleurs et la direction de Logistics Nivelles. La CNE est largement majoritaire parmi les travailleurs du dépôt menacé de fermeture et la direction aurait décidé de reporter les discussions, ce que les autres syndicats n’ont pas apprécié.

Nous n’avons pas réussi à contacter les responsables du syndicat socialiste jeudi en soirée pour obtenir leur version des faits mais du côté de la CNE, on redoute des réactions inconsidérées alors que l’entreprise doit approvisionner les magasins Carrefour depuis Nivelles pour cette fin d’année.

«On me dit à présent que la FGTB envisagerait des actions et le blocage du dépôt dès vendredi. Si c’est le cas, je m’en désolidarise complètement. On sait que la direction veut fermer le site et n’attend qu’un prétexte pour le faire au plus tôt. Les travailleurs, eux, ont envie que Logistics Nivelles reste ouvert le plus longtemps possible. C’est ce qui ressort clairement de la consultation du personnel en assemblée générale. Bloquer le dépôt, ce serait suicidaire, en plus de ne pas respecter la position exprimée par la majorité du personnel», indique le permanent CNE Didier Lebbe.

Notre sélection vidéo