Une trentaine d’affiliés FGTB cessent le travail chez Logistics Nivelles

Une trentaine d’affiliés FGTB cessent le travail chez Logistics Nivelles

Le permanent FGTB Pascal Strube soutient cette décision, estimant que la direction a montré ces derniers jours qu’elle ne voulait pas réellement dialoguer avec les représentants des travailleurs. Un nouveau conseil d’entreprise est prévu mardi et le syndicat socialiste espère que ce mouvement d’humeur d’une partie du personnel constituera un coup de semonce pour ramener la direction à davantage de dialogue.

« Je ne veux pas rentrer dans les détails mais ce qui se passe pour l’instant, ce n’est pas un dialogue : c’est un monologue glacial de la direction. Tout ce qui les intéresse, c’est faire rentrer des marchandises dans les magasins Carrefour pour les fêtes de fin d’année. Nous avons tout fait pour rentrer dans une concertation intelligente dans le but de sauver le dépôt, ou de sauver une partie du dépôt et une partie des emplois. Mais cela ne mène à rien », indique Pascal Strube.

Alors que le groupe Kuehne + Nagel a fait part fin septembre de son intention de fermer complètement le site de Nivelles en octobre 2022, ce qui met en péril 549 emplois, les syndicats ont accepté ces dernières semaines que la direction ait recours à des intérimaires et que les travailleurs prestent des heures supplémentaires. Pour la CNE, qui s’est désolidarisée dès jeudi soir des actions qui pourraient être menées par la FGTB, il est important que le personnel travaille le plus longtemps possible sur le site de Logistics Nivelles.

« Je précise que le dépôt, pour l’instant, continue de tourner. Mais après, que va-t-il se passer ? La direction compte quand même fermer le site et licencier tout le monde ! Pour négocier, il faut être deux et ce que nous dit la direction est imbuvable. Pour la FGTB et l’UBT, on ne peut plus continuer comme ça », affirme Pascal Strube

Notre sélection vidéo