Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Marc Van Ranst sur le nouveau Codeco: «Si on en est là, c’est parce que les mesures que les experts avaient proposées n’ont pas été suivies»

Marc Van Ranst sur le nouveau Codeco: «Si on en est là, c’est parce que les mesures que les experts avaient proposées n’ont pas été suivies»
Isopix

Le troisième Codeco en trois semaines, le cinquième depuis la rentrée de septembre, s’est ouvert ce vendredi. Et on s’attend à des mesures fortes de la part du gouvernement, face au nombre de contaminations et à la situation dans les hôpitaux et les services de soins intensifs. Des mesures qui, pour certaines, faisaient déjà partie des recommandations des précédents rapports du GEMS, le groupe d’experts, de fin octobre, mi-novembre et fin novembre.

Dans le rapport du 25 novembre, on pouvait ainsi lire que les experts renvoient plusieurs fois le politique à leur précédent rapport, du 19 novembre. On y suggérait ainsi le port du masque dès 9 ans, y compris dans les écoles, la réduction du nombre de contacts à cinq par jour, etc.

➜ Pour Marc Van Ranst, « on a perdu trois semaines » : «Si on en est là, c’est parce que les mesures que les experts avaient proposées n’ont pas été suivies», déplore le virologue.

➜ Van Ranst pointe également du doigt les mesures « à la carte » qui ont été prises par les politiques : il explique.