Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

«Les infections et les admissions semblent avoir atteint un pic», confirme Steven Van Gucht: mais aux soins intensifs, ce n’est pas encore gagné…

«Les infections et les admissions semblent avoir atteint un pic», confirme Steven Van Gucht: mais aux soins intensifs, ce n’est pas encore gagné…

Steven Van Gucht, porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid, s’est exprimé sur les derniers chiffres. Un plateau aurait bien été atteint, notamment en ce qui concerne les contaminations et les admissions à l’hôpital. Cependant, la situation aux soins intensifs est toujours préoccupant et en augmentation.

« Les chiffres du coronavirus semblent avoir atteint un pic pour l’instant. Cela s’applique aux infections et aux admissions à l’hôpital, mais pas encore aux admissions dans les unités de soins intensifs. Là-bas, la pression reste très forte et les chiffres vont encore augmenter. Nous nous attendons à ce que le sommet du pic soit atteint la semaine prochaine », explique le confrère d’Yves Van Laethem.

« Le lundi 22 novembre, nous avons peut-être atteint le pic des infections pour cette quatrième vague. C’est à ce moment-là que 25.574 infections ont été identifiées. C’est le nombre le plus élevé d’infections depuis le début de la pandémie », poursuit-il.

« L’augmentation du nombre d’admissions à l’hôpital a également ralenti, il s’agit maintenant d’une augmentation d’environ 3 % sur une base hebdomadaire. Il se pourrait donc que nous ayons également atteint un pic dans les admissions à l’hôpital. Toutefois, nous pensons que le taux d’occupation des hôpitaux devrait encore augmenter au cours de la période à venir. Aux soins intensifs, nous constatons encore une nette augmentation et cette augmentation devrait se poursuivre pendant quelques jours encore », conclut-il.