Selim Amallah se livre sur un futur transfert: «Mon ambition est de rejoindre un club d’un championnat plus huppé»

Selim Amallah se livre sur un futur transfert: «Mon ambition est de rejoindre un club d’un championnat plus huppé»
S. Smets

Absent jeudi face au Beerschot en raison d’un coup direct sur la hanche reçu quatre jours plus tôt à Gand, Selim Amallah devrait signer son retour aux affaires ce dimanche soir à l’occasion du choc wallon entre le Standard et Charleroi. En préface de ce rendez-vous qui reste, en Wallonie, l’un des incontournables du championnat, le maître à jouer de Sclessin nous a accordé une longue interview. En étant comme il est sur le terrain et en dehors, accrocheur, combatif et sans fard.

Quel est votre plan? En clair, où serez-vous en janvier 2022?

J’espère déjà jouer la Coupe d’Afrique des Nations avec le Maroc, du 9 janvier et 6 février au Cameroun. Et la gagner. On est favori, comme souvent, mais cela fait un long moment qu’on n’a plus remporté cette épreuve (NDLR: depuis 1976). Le Maroc dispose d’une belle équipe, la seule au monde à avoir gagné tous ses matchs de qualification pour la Coupe du monde au Qatar. J’espère faire quelque chose de grand avec ma sélection. Sinon, je n’ai pas la tête à un transfert. Ce qui doit venir viendra. Ce n’est pas ce qui me préoccupe actuellement. Bien sûr que mon ambition est de rejoindre un club d’un championnat plus huppé, mais je ne me mets aucune pression. Il y a deux ans, j’avais dit je voulais partir et au final, je suis toujours au Standard.

À contre cœur?

Pas du tout, même si j’ai eu l’occasion de rallier le FC Séville il y a un peu plus d’un an. Cela aurait été le cas si mon ancien agent (NDLR: Mogi Bayat) ne m’avait pas mis de bâtons dans les roues. Il ne m’avait pas fait part de contacts avec le FC Séville, dont je n’ai eu connaissance que plus tard, par la bande. Je ne sais pas ce qui s’est passé. Du coup, Séville a enrôlé mon compatriote Idrissi Oussama, mais à la base, j’étais le favori. Est-ce que le Standard avait demandé une indemnité de transfert trop importante? C’est la vie, et c’est pour ça que je dis ce qui doit venir viendra.

►► Le niveau de jeu du Standard, son rôle, sa relation avec Leye et les supporters rouches...: retrouvez l’interview de Selim Amallah en intégralité.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo