Ils avaient pu terminer le chalet de leurs rêves grâce à l’émission «Tous ensemble» sur TF1: 12 ans plus tard, il est malheureusement parti en fumée

En 2009, avec Marc-Emmanuel, ils étaient venus nombreux sur le chantier. Après le sinistre, les dégats sont importants.
En 2009, avec Marc-Emmanuel, ils étaient venus nombreux sur le chantier. Après le sinistre, les dégats sont importants. - D.R./VDN

Ce chalet d’Anor, dans le nord de la France, où vivaient trois personnes avait été construit en 2009 grâce à l’aide de l’émission « Tous ensemble » diffusée sur TF1, comme le révèle La Voix du Nord.

À la fin des années 2000, ses occupants avaient pour rêve de construire une maison en bois. Seulement l’entrepreneur chargé des travaux a mis la clé sous la porte en plein milieu du chantier. Le couple s’est retrouvé à la rue, contraint de dormir dans une voiture.

Leur histoire a ému jusqu’à attirer l’œil des caméras de TF1. L’animateur Marc-Emmanuel avait fait le déplacement à Anor avec sa cohorte de bénévoles dans le cadre de son émission « Tous ensemble ». Diffusé chaque semaine, le principe du programme était de venir en aide à des propriétaires en difficulté, incapable d’achever leurs travaux.

En 2009, une centaine de personnes s’était donc relayée en quelques jours pour construire le chalet.

Depuis, le couple coulait des jours heureux dans ce logement. Mais ce jeudi, le fils qui dormait encore a ressenti une odeur suspecte, avant que les flammes ne se propagent à la vitesse de l’éclair.

Relogés

Les pompiers ont fait de leur mieux pour limiter la casse. Ils sont venus à bout du sinistre à l’aide de trois lances à eau. Malgré cela, les dégâts sont très importants. Du chalet, il ne reste pratiquement rien, l’ossature en bois est détruite.

«  Nous nous occupons du relogement de la famille », indique le maire Jean-Luc Pérat à la Voix du Nord. Une enquête a été ouverte et confiée aux militaires de la compagnie de gendarmerie d’Avesnes-sur-Helpe.

La piste d’un départ de feu accidentel lié au système de chauffage semble être privilégiée.