Nos marchés de Noël menacés par des attaques terroristes? «Certains dispositifs empêchent l’intrusion de tout véhicule qui voudrait semer le chaos»

Les marchés de Noël restent des cibles potentielles.
Les marchés de Noël restent des cibles potentielles. - PhN.

La crise sanitaire n’efface pas les autres dangers qui menacent notre sécurité. Le risque d’attentat terroriste, par exemple, demeure d’actualité. Et le marché de Noël, cela a été rappelé, constitue une cible potentielle.

Pas loin de chez nous, la Grande-Bretagne a relevé son niveau d’alerte : le 15 novembre dernier, au lendemain de l’attentat d’un kamikaze à Liverpool, il est passé de « substantiel » à sérieux » (niveau 4 sur une échelle de 5), ce qui signifie qu’« un attentat est hautement probable ». En Belgique, l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (Ocam) a maintenu le niveau de la menace à 2 (sur une échelle de 4) sur l’ensemble du pays.

➜ Quel est l’impact pour nos marchés de Noël qui ne sont pas annulés ? La réponse ici.

➜ Le marché de Noël rassemble plusieurs caractéristiques qui en font une cible aux yeux de l’Ocam  : « Des dispositifs empêchent l’intrusion de tout véhicule qui voudrait semer le chaos »

Notre sélection vidéo