Fabrice ne veut pas imposer le port du masque à ses enfants à Huy: «Je les ai déposés tous les deux à l’école sans masque»

«Une grande capacité d’adaptation, ils sont très courageux.»
«Une grande capacité d’adaptation, ils sont très courageux.» - A.G.

Il a par conséquent déposé ses enfants (dans deux écoles fondamentales hutoises) ce lundi matin, sans masque. « Je m’en suis expliqué. Je suis contre pour trois raisons. « Ce n’est pas un ordre logique », soutient-il. Il témoigne ici.

➜ Découvrez notre reportage complet dans les écoles de Huy.

Le Hutois de 42 ans a été agréablement surpris par la réaction des directions, qui ont malgré tout accepté ses enfants. « Autrement, je les reprenais. De ma propre initiative, je me suis engagé à soumettre un test antigénique chaque semaine pour montrer qu’ils sont sains. »

➜ Comment s’est déroulée cette première journée sans masque, parmi leurs camarades masqués  ?