Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Samsung Galaxy Tab S7 FE, une tablette écran parfaite pour la bureautique

Samsung Galaxy Tab S7 FE, une tablette écran parfaite pour la bureautique
G.P.

La Samsung Galaxy S7 FE est un beau produit. Un très beau produit même. C’est en tout cas la sensation qui s’impose lors de la première prise en main. L’écran de 12,4 pouces n’est pas étranger à ce sentiment. Élégante et solide, accompagnée de son S-pen, la tablette dégage une allure d’appareil haut de gamme. Pourtant, il s’agit bien là d’une version « low cost » (419 euros) de la grande sœur Galaxy Tab S7+.

G.P.

Peu d’éléments esthétiques différencient les deux modèles. À vrai dire, un seul saute véritablement aux yeux : le nombre de capteurs photos à l’arrière (deux pour la version plus, un pour la FE). C’est finalement dans les composants et dans la puissance que les vraies différences vont se faire. Petit tour d’horizon des forces et des faiblesses de cette Samsung Galaxy Tab S7 FE.

Tout d’une pro

Nous l’avons dit en guise d’introduction, la Samsung Galaxy Tab S7 FE ressemble comme deux gouttes d’eau à sa grande sœur. La taille ne change pas : 284,8 mm de hauteur et 185 mm de largeur. Le poids et l’épaisseur sont, eux, légèrement plus élevés avec, respectivement, 608 grammes et 6,3 mm.

À la lecture de ces dimensions, il faut prendre conscience d’une chose : la Tab S7 Fe est une grande tablette. Une très grande tablette même. Elle ne conviendra pas à toutes les mains ou tous les usages. S’il n’est pas impossible de la manipuler en nomade (il faut un temps d’adaptation), on lui préférera tout de même un usage posé. Par sa taille, la Samsung Galaxy Tab S7 Fe se veut avant tout une « tablette écran », un appareil que l’on peut transporter mais que l’on préférera dans une fonction bureautique. D’autant que, grâce au mode Samsung Dex, vous pouvez la transformer en PC (il faudra brancher votre tablette à un écran via le port USB-C).

G.P.

Ce sentiment est renforcé par la configuration de la Tab S7 FE. La position des boutons, la caméra de façade… Tout est fait pour favoriser l’usage en mode paysage. D’ailleurs, tout au long de notre test, nous avons rarement basculé en mode portrait, si ce n’est à quelques rares exceptions comme pour consulter notre fil Facebook ou Instagram.

Côté design, la seule chose vraiment regrettable est l’absence d’un véritable emplacement pour ranger le S Pen. Samsung nous conseille de l’aimanter sur la façade arrière (juste en dessous de l’appareil photo, mine vers le haut). Cependant, lorsque la tablette est posée à plat, on aura tendance à privilégier les bordures magnétiques (elle aussi aimantée). Problème : cette surface est moins accrocheuse et le S Pen a tendance à (trop) se décrocher.

Des concessions

Si Samsung n’a pas opéré de grands changements sur le design, l’entreprise sud-coréenne a cependant dû faire des choix pour réduire les coûts. Par exemple au niveau de l’écran où l’on se retrouve avec du LCD (et non de l’OLED, comme sur la version plus). Pour un produit à un peu plus de 400 euros, c’est tout de même dommage puisque l’on a moins de détails et de contrastes mais, dans les faits, on s’en contente très bien. Si l’on doit vraiment regretter une spécificité, c’est une fréquence de rafraîchissement trop basse (60 Hz seulement).

L’écran n’est pas la seule concession de l’appareil puisque le processeur a également été adapté en fonction. On le sent, on n’a pas l’appareil le plus puissant entre les mains. L’allumage est même fastidieux puisqu’il faut attendre plusieurs secondes (minutes) pour pouvoir utiliser la tablette sans ralentissements. Tout cela est dû à une puce un peu datée (Snapdragon 750G).

Pour le reste, dans l’usage bureautique et ludique quotidien (surf sur Internet et visionnage sur YouTube), la tablette répond correctement sans gros ralentissements. C’est fluide et agréable à utiliser.

Niveau autonomie, là encore, la Samsung Galaxy Tab S7 FE se débrouille plutôt bien. C’est même une très bonne surprise puisque nous avons rarement dû la recharger. On regrettera cependant un temps de charge un peu long à notre goût…

Pour être complet, on peut également parler de l’appareil photo. À nos yeux, il ne s’agit pas vraiment de la fonction première d’une tablette et c’est pourquoi nous ne nous attarderons pas sur ce point. Le rendu du capteur arrière de 8 mégapixels est acceptable mais il faudra se passer d’un flash. L’appareil qui importe vraiment est celui de façade (pour les visioconférences notamment). De ce côté-là, vous n’aurez pas la meilleure qualité mais cela fera parfaitement l’affaire.

Un bon compromis

Finalement, la Samsung Galaxy Tab S7 FE a parfaitement répondu à nos attentes. Dans un usage bureautique (mail, prise de note, consultation d’articles, surf sur Internet, visionnage de vidéos YouTube), elle a parfaitement rempli sa fonction. Pour en profiter pleinement, il faudra cependant ajouter (au prix de la tablette) une cover, un clavier externe et une souris (la S7 FE est compatible avec les dispositifs de pointage). Le coût total augmente donc considérablement.

Parfaite pour la bureautique, elle le sera un peu moins pour la détente à nos yeux. Pour les personnes qui veulent une tablette transportable et remplissant des fonctions plus « ludiques », la S7 FE n’est peut-être pas la solution idéale (par exemple, sur Instagram et Facebook, le fil sera adapté à l’écran et déformera les photos).

Un conseil, rendez-vous en magasin pour la voir en vrai et la tester. Si sa taille ne vous dérange pas, alors dites vous qu’à ce prix, vous aurez une belle et grande tablette assez performante pour le quotidien. Mais si vous avez besoin de plus de puissance, mieux vaut se tourner vers sa grande sœur…