Le pic de la 4e vague atteint: «C’est l’effet des mesures prises il y a deux semaines, mais il ne faut pas relâcher nos efforts!»

Le pic de la 4e vague atteint: «C’est l’effet des mesures prises il y a deux semaines, mais il ne faut pas relâcher nos efforts!»
Belga

Les données de ce mardi liées à l’épidémie de covid chez nous, restent élevées, mais s’améliorent ! Ainsi, on constate un recul des infections et des hospitalisations de patients, avec -5 % de nouvelles admissions à l’hôpital (300 patients par jour) et -4 % de nouveaux cas (avec 17.146 nouvelles contaminations par jour enregistrées), tandis que le taux de reproduction du virus est repassé sous le seuil de 1.

➜ Pour Yves Coppieters, il faudra encore attendre un mois et demi environ pour retrouver le seuil de circulation du virus au début de la 4e vague.

« C’est une bonne nouvelle, mais on ne peut pas encore vraiment souffler », estime Yves Coppieters, épidémiologiste à l’ULB. « On n’est plus dans une croissance exponentielle, mais dans une forme de stabilisation. Ce qui ne veut pas encore dire que c’est la fin de la vague. »

➜ Le masque aurait permis de stabiliser les chiffres, voici ce qu’en pensent Coppieters et Van Laethem.