Macabre découverte dans un étang à Mons: Stefan, un Framerisois d’une soixantaine d’années, avait quitté sa chambre d’hôpital

Mobilisation policière ce lundi à Mons.
Mobilisation policière ce lundi à Mons. - E.G.

Ce lundi, le corps sans vie d’un homme a été retrouvé par des passants dans l’étang près de l’Athénée Provincial Jean d’Avesnes à Mons. Aux alentours de 15 heures, la dépouille de la victime avait été récupérée et prise en charge par les pompes funèbres Borgno.

> Voici ce qu’il s’est passé

La victime est en fait un homme né en 1960, un Framerisois, prénommé Stefan. À Frameries, il a en fait résidé dans la maison de repos « Les Écureuils ».

> « C’était un homme qui voulait à tout prix vivre dans la rue » : Laurent Minette, directeur de la maison de repos, témoigne

> L’enquête n’en est toujours qu’à ses débuts, mais la piste criminelle n’est pas privilégiée : voici pourquoi