Affaire Crucke: le décret sur «l’impôt juste» à l’ordre du jour du gouvernement wallon ce jeudi, tensions en vue

Affaire Crucke: le décret sur «l’impôt juste» à l’ordre du jour du gouvernement wallon ce jeudi, tensions en vue
Belga

La séance de ce jeudi s’annonce tendue et risque de plonger l’exécutif wallon dans une crise profonde. Pour rappel, le décret, qui a déjà été validé à deux reprises par ce même gouvernement, a été recalé voici quelques jours par les députés wallons du MR. Un désaveu cruel et dur pour le ministre Crucke.

Le texte, qui cible les classes moyennes et vise à lutter contre les petits contournements légaux en matière de véhicules utilitaires ou de donations, n’est pas du tout du goût du MR. Par contre, les ministres libéraux, de même que les partenaires de majorité socialistes et écologistes, y sont favorables. Bref, il y a de l’électricité dans l’air wallon.

Reste à savoir quelle sera l’issue des débats ce jeudi matin : soit le point est reporté, soit on trouve un amendement raisonnable qui permet à tout le monde de sauver la face. Soit, cas extrême, le gouvernement décide de passer en force, sans se soucier des réticences du MR. Selon nos informations, les états-majors tentent de désamorcer la bombe Crucke. Hier, le groupe MR s’est réuni en urgence en présence des ministres Borsus et De Bue, mais pas de Jean-Luc Crucke, qui a décliné l’invitation pour se mettre en retrait, comme le président Georges-Louis Bouchez. C’est Willy Borsus, vice-Président MR au gouvernement wallon, qui a repris la main pour apaiser la situation, en liaison avec Elio Di Rupo. Mais la tension est extrême et pourrait déboucher sur un clash, soit au sein de l’exécutif, soit au sein du MR.