Comité de concertation du 22 décembre: mise en garde chez Frank Vandenbroucke!

Le ministre Vandenbroucke n’est pas près de lâcher du lest...
Le ministre Vandenbroucke n’est pas près de lâcher du lest... - PhotoNews

« On constate effectivement des chiffres qui vont dans le bon sens, tant pour les contaminations que pour les hospitalisations », nous dit France Dammel, porte-parole du ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (Vooruit). « Mais dans les écoles, les contaminations sont encore très élevées ».

« Aucune raison de relâcher »

Pour le cabinet VDB, les hospitalisations restent cependant encore trop importantes pour envisager un allégement des mesures. « Les gens et même la presse pensent que tout va mieux, et que l’on peut relâcher les mesures. Nous disons : non, il n’y a aucune raison de lâcher les mesures ! », poursuit France Dammel. « Nous sommes encore à 800 patients Covid en soins intensifs et à 288 nouveaux patients admis à l’hôpital chaque jour à cause du Covid. En d’autres mots, pour prendre une image forte, tous les deux jours, un hôpital se remplit de patients Covid en Belgique ».

Étant donné qu’un patient reste en moyenne trois semaines en soins intensifs, France Dammel estime qu’il est impossible que l’on soit sous le seuil des 500 lits occupés d’ici le 22 décembre. Un seuil, s’il était franchi, qui aurait permis peut-être d’entrevoir une éclaircie.

Jambon veut alléger la culture

Faut-il comprendre qu’Alexander De Croo (Open VLD) et ses partenaires du Codeco n’offriront aucun petit cadeau de Noël à la population ? Le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA) fait le forcing pour alléger les mesures qui frappent actuellement la culture et les événements...